Le complot ultra libéral des technocrates de Bruxelles mis en défaut !

Article publié le 2 octobre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 2 octobre 2008
Spécial dédicace à Marie-qui-a-un-email-a-laposte.net-parce-que-c'est-un-service-public Heureusement que Maitre Sinh est là pour lutter contre la pensée unique et les élites européennes qui complotent dans le dos des peuples depuis plus de 50 ans.

Attention scoop: un mensonge entretenu depuis 1976 par les technocrates de Bruxelles va enfin tomber, malgré la complicité des médias, et cela va faire du bruit.

Le peuple, lui, qui à vaillamment élu sarkozy voté non au référendum le savait deja, mais voila des preuves irréfutables : Non, le (sex) symbole de la chanson POPULAIRE FRANCAISE, Claude François n'est pas mort !

Voici une vidéo qui montre clairement le contraire

il était depuis la fin des années 70 réfugié au japon, ou après plusieurs opérations de chirurgie esthétique, il recommença finalement sa carrière anonyme sous le nom de Kulodori Fulanusadasu. Mais cela n'abusera personne : le moulinet des bras et le sautillement sur un pied sont des marques indéniables du génie claudofraçoiseque que le monde nous envie.

Une question reste : pourquoi avoir quitté la FRANCE ? Et pourquoi cet acharnement de Bruxelles sur notre symbole national-dico-a-nous ?

La réponse est évidente pour qui fait preuve de bon sens: CloClo ne supportait plus l'engrenage ultraliberal de "cette" europe, qui , depuis plus de vingt ans, défigurait notre beau pays en minant sa souveraineté.

L'entrée des "anglo-saxons" dans la CEE en 1973, qui menaçait d'envahir notre PAF de chansons en anglais, fut le coup de grâce qui décida notre cloclo national à s'expatrier.

Mais les technocrates de Bruxelles mirent alors la vie de Cloclo en danger, en lui envoyant ses escouades sécrètes de Plombiers-Ninja Polonais nourris au camembert pasteurisé.

Le "téléphone pleure" est ainsi sa chanson d'adieu au peuple français: notre égérie disco n'eut d'autre solution que de maquiller son départ en suicide...fort crédible au demeurant, puisque le re-voici en pleine forme.

La voila la triste vérité que l' "on" essaie de nous cacher au sujet de cette Europe !

En espérant que les "euro-beats" ouvrent enfin les yeux sur ces faits désormais exposés au grand jour, et qui ne sont qu'une petite partie de l'iceberg qui flotte dans le verre de pastis.

Enfin, une dernière question encore plus essentielle me turlupine : Marie cessera-t-elle définitivement d'envoyer des emails lorsque La Poste sera privatisée ?

Ou passera elle, la mort dans l'âme, à un email google lui offrant 10 fois plus d'espace, de fiabilité, et de services...publics

Rendez vous d'ici quelques années.

Réferences :

Afin de décrypter cet article, il peut être utile de se référer au glossaire "antitout"