Le chiffre qui parle : l'esclavage moderne

Article publié le 29 février 2016
Article publié le 29 février 2016

Vous pensez que l'escalavage a été aboli depuis longtemps ? Détrompez-vous car, dans le monde, on compte aujourd'hui plus de 27 millions « d'esclaves modernes ». Selon une étude, ils seraient même 35,8 millions. Mais qu'est-ce que cela a à voir avec moi ?

Récemment, sur le Net, je suis tombé sur un test : le Slavery Footprint. Armée de ma bonne conscience, je clique dessus entre deux stations de métro : je n'ai pas de voiture, je vis dans un petit appart, j'utilise les transports public et j'essaie de vivre en consommant le moins possible. Je n'ai pas 10 paires de chaussures, j'en ai 3. Je n'ai pas 50 t-shirts, j'en ai 10. Cela dit, toute proportion gardée, j'utilise aussi un smartphone, un ordinateur, une tablette, je mange un peu de viande et je voyage avec des compagnies low-cost. Du coup, bim, je suis esclavagiste. Selon le test, je dispose de 52 esclaves qui triment à cause de mon train de vie à l'occidental. 

Même si notre génération tente de se donner une image irréprochable, nous contribuons tous à alimenter ce nouvel esclavage moderne, lui-même entretenu par la pauvreté, la mondialisation, les conflits et les migrations. Aujourd'hui, selon le Global Slavery Index, ils seraient 35,8 millions. Ce, alors que l'article 4 de la Convention européenne des droits de l'homme l'interdit fermement.