Le chiffre qui parle : la coupe extraordinaire du président normal

Article publié le 17 juillet 2016
Article publié le 17 juillet 2016

Conseil des ministres à Paris, une coiffure impeccable. Sommet de l'OTAN à Warschau, une coiffure impeccable. Manifestation pour la nouvelle loi Travail, idem. François Hollande a beaucoup à faire en ce moment. Nul doute qu'une coupe de cheveux parfaite est indispensable pour faire bonne figure. Mais il faut aussi y mettre le prix. Tout naturellement et aux frais de l'État.

9 895 euros brut par mois. C'est le salaire du coiffeur personnel de François Hollande, selon un article paru dans le journal Le Canard Enchaîné. Son nom : Olivier Benhamou. Cet expert qui sait apparemment comme personne mettre en valeur le peu de cheveux du chef de l'État afin de donner plus de volume au président « normal ». À titre de comparaison, un coiffeur expérimenté en France, gagne en moyenne 1 514 euros par mois.

Le Canard Enchaîné, connu pour son emploi de la satire, se rapporte à l'original du contrat de travail du coiffeur, qui a été défendu et confirmé par l'Elysée : « Il doit se tenir à disposition du Président 24h/24 et ce tous les jours, personne ne fait le travail à sa place », a expliqué son avocate à l'hebdomadaire. En outre, il commence « très tôt le matin et travaille toute la journée ». Il l'accompagne même lors de ses voyages ce qui explique la fermeture de son salon parisien.

De l'autre côté du Rhin, on voit les choses d'une façon un peu plus pragmatique. Angela Merkel paie 65 euros pour une coupe et se rend elle-même au salon, « comme n'importe quel autre client », affirme Udo Walz, son coiffeur à Berlin. « Elle s'assoit aux côtés de Madame Meier ou Müller, au regard de chacun. Et les affaires reprennent, comme tous les jours. »

Toutefois, le pragmatisme de Mutti a aussi ses limites. Lors de ses visites officielles, elle a « toujours une dame à son service (...) pour s'occuper de son maquillage et de sa coupe de cheveux ». Qu'on les couvre d'or.