Le chiffre qui parle : la conso de drogue en Europe

Article publié le 18 avril 2016
Article publié le 18 avril 2016

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), avec Europol, ont publié la semaine dernière le rapport 2016 sur l’impact du marché des drogues sur la société en Europe. Parmi la grande bouffée d’informations du document, on y apprend que les citoyens de l’UE dépensent chaque année plus de 24 milliards d’euros dans les drogues illicites.

Les Européens sont des cracks en matière de drogues. Le rapport de l’OEDT, présenté mardi 5 avril à Bruxelles, contient une nébuleuse d’informations sur le marché des drogues en Europe. Mais parmi la grande bouffée des chiffres et des statistiques, une seule retient l’attention : les citoyens de l’UE dépensent chaque année plus de 24 milliards d’euros en drogues illicites.

Un chiffre hallucinant qui prouve, selon les auteurs de l’étude, que les marchés des drogues illicites restent « l’une des principales menaces pour la sécurité de l’Union européenne ». Ces 24 milliards représentent évidemment bien plus que la consommation personnelle des résidents de l’Union, tout comme ils vont bien au-delà des deals négociés dans les cages d’escalier. L’OEDT, qui a travaillé avec le soutien d’Europol, souligne bien que le marché s’articule à d’autres formes de criminalité ainsi qu'au terrorisme. Le rapport indique notamment que des jeunes récemment radicalisés ont souvent un passé de petit délinquant. La consommation et la vente de drogues les amèneraient à intégrer par la suite des réseaux criminels ou terroristes. 

En 2013, le marché du cannabis représenterait environ 38% du total des marchés, devant celui de l’héroïne (28%), de la cocaïne (24%), des amphétamines (8%) et de l’ecstasy (3%). Très loin devant les autres, le cannabis est consommé quotidiennement par 1% des adultes européens. Si l’on tire sur la mèche statistique, 22 millions d’Européens en auraient pris au cours de l’année écoulée.