Le chiffre qui parle : 81% des étudiants britanniques contre le Brexit

Article publié le 21 mai 2016
Article publié le 21 mai 2016

Les pronostics quant au référendum du Royaume-Uni sur son maintien ou son retrait de l'UE changent tous les jours. Mais un fait semble acquis : le fossé générationnel mis en lumière par les intentions de vote. Un nouveau sondage réalisé avec l'appli « Debut » auprès de 12 000 étudiants indique que pas moins de 81% de la population étudiante du pays compte voter en faveur du maintien.

Notre génération de jeunes adultes a la vie dure. Quand on parvient à trouver du travail, on est généralement moins bien payés que les salariés des autres classes d'âge, et il est peu probable que l'on puisse un jour prendre notre retraite. Au moins, a-t-on le droit d'exprimer notre désaccord démocratiquement - enfin, si on se déplace jusqu'aux urnes. Ici ou là, on craint de plus en plus que l'abstention chez les jeunes fasse pencher la balance en faveur des partisans de la sortie de l'UE lors du prochain référendum sur la question.

En s'appuyant sur les chiffres du précédent sondage, selon lequel sept étudiants de licence sur dix étaient en faveur du maintien dans l'UE, l'appli Debut a publié les conclusions d'un nouveau sondage réalisé auprès de 12 000 étudiants britanniques : 81% indiquent qu'ils souhaitent rester dans l'UE. 

Les sondages sont toujours à prendre avec des pincettes (surtout après des erreurs de calcul aussi désastreuses que celles des dernières élections législatives). Par exemple, les étudiants interrogés pour ce sondage correspondent tous au prototype de l'individu prêt à télécharger Debut, soit une plateforme mobile de recherche d'emploi pour étudiants ou jeunes diplômés. Par conséquent, il est probable que les résultats soient faussés par le vote de jeunes adultes qui ne suivent pas de cycle d'études supérieures. Des sondages plus anciens ont révélé que les salariés de la classe ouvrière sont en général plus eurosceptiques que leurs concitoyens de la classe moyenne. Quoi qu'il en soit, on ne saura pas ce que les jeunes pensent vraiment si l'on ne va pas voter, le 23 juin prochain. 

__

Il nous a été officiellement interdit de citer les Clash, mais la question rappelle bel et bien cette fameuse chanson. Le 23 juin prochain, les citoyens britanniques se rendront aux urnes pour décider, ou pas, du maintien du Royaume-Uni dans l'UE. Huge. Tant et si bien qu’on a 2 ou 3 choses à dire sur le sujet... Retrouvez notre dossier très costaud sur la question du Brexit.