Le camionneur bulgare, nouvel bouc-émissaire de l'UE

Article publié le 29 mai 2009
Article publié le 29 mai 2009
Le plombier polonais est mort, vive le camionneur bulgare ! Quatre ans après le référendum sur la Consitution européenne, la vieille rangaine de la peur de l'autre et de l'invasion migratoire est toujours là...en provenance de Bulgarie cette fois. Légende: Bulgare en furie, partant à l'assaut de l'Europe avec ses amis camionneurs. (en réalité: Guerres Balkaniques de 1912-13.
Soldats bulgares à l'assaut d'une position turque)

Dans une vidéo reprise sur le blog d'Eurojunkie, notre sauveur national, alias Sieur Philippe de Villiers, a encore une fois fait preuve d'une européanité sans faille. Il a déclaré, parlant et mélangeant le problème des délocalisations et du dumping social, qu'"un Bulgare, ça ne mange que deux fois par semaine"....

Mort aux nouveaux entrants?

L'auteur du plombier polonais de 2005 remet donc le couvert, choisissant une nouvelle cible cette fois. Totalement has been le polonais. Le Bulgare par contre, il cartonne, car en plus ne pas manger ou presque, il ne dort presque pas. Seulement 4heures par jour (dixit de Villiers). Un surhomme probablement génétiquement modifié par Commission européenne adans le but avoué de faire du mal au travailleur français. Un seul mot vient à l'esprit des auteurs de Noway!: pitoyable. Ca vole vraiment haut la campagne de Libertas en France. Ganley est-il au courant d'ailleurs?

Mais le pire dans tout cela, c'est qu'il n'y pas qu'en France, où le Bulgare est en passe d'être la nouvelle tête de turc de l'UE et de ses problèmes. Dernièrement, un député danois, Mogens Camre, a déclaré dans la presse que les Roumains et les Bulgares ne sont pas assez intelligents pour assumer leur rôle au sein du Conseil de l'UE et devraient donc avoir moins de vote..."Quand je regarde les règles de vote, je vois que des pays comme la Roumanie et la Bulgarie ont beaucoup plus de voix que le Danemark et la Suède et la Finlande, et je pense - honnêtement parlant - que nous sommes plus intelligents qu'ils ne le sont". Hummm ça sent bon la supériorité nordique. Et les latins, il les place où sur son échelle? Non, car je m'inquiète aussi pour l'Italie qui pour lui doit probablement être un pays où règne l'anarchie la plus totale.

Décidément, les campagnes européennes, quelle qu'elles soient, se ressemblent beaucoup...dans la médiocrité. Mais ce qui doit gêner ces deux europhiles en puissance, c'est que les Bulgares font plus confiance à Bruxelles qu'à leur propre gouvernement., voyant dans l'UE un moyen de mettre à bas la corruption et les problèmes de leur pays. Vision très éloignée de celle de de Villiers...

Pour le clin d'oeil, et spéciale dédidace à Philippe de Villiers, voici un petit souvenir de la guerre froide.