Le Babélien du mois : Patrick Grosse

Article publié le 13 mai 2015
Article publié le 13 mai 2015

Patrick ne fait pas que s'occuper de personnes âgées à Paris. En parallèle, il écrit avec insouciance sur des ados engagés et sur le fait d'être un jeune allemand en Europe – sur cafébabel, bien sûr.

cafébabel : Patrick, qui es-tu et que fais-tu ?

Patrick : Patrick, 20 ans. En ce moment, je fais du volontariat social dans une maison de retraite à Paris. Il y a un an, j'ai passé mon bac et je veux commencer mes études à l'automne.

cafébabel : Tu vis en France. La vie là-bas t'a-t-elle changé ?

Patrick : Vivre avec une autre langue à l'étranger m'a apporté un regard nouveau sur les choses. On devient sensible aux petites différences et on comprend soudain une nouvelle culture. Vivre à l'étranger en colocation m'a bien sûr rendu plus autonome, plus indépendant.

cafébabel : Ta punchline du moment ?

Patrick : Une culture locale, une ambition globale.

cafébabel : Peux-tu citer trois pays où il fait mieux vivre que chez toi et nous expliquer pourquoi ?

Patrick : 

1. La Grande-Bretagne : Quand il ne se passe rien d'intéressant dans sa propre vie, on peut toujours se réjouir de l'arrivée d'un royal baby... alors que chez nous, on attend toujours un « bébé de la chancellerie ».

2. La France : un jour sans grève, c'est insolite. Ici, une grève n'entraîne pas une panique nationale.

3. Monaco : Le territoire nationale ne peut même pas contenir un aéroport. Il ne peut donc pas y avoir d'erreurs dans les travaux ou des millions d'impôts qui partent en fumée.

cafébabel : Si tu pouvais avoir la double nationalité, à quel pays ferais-tu ta demande ?

Patrick : La France : mon pays préféré (avec mon pays d'origine), ma langue étrangère préférée, mes amis français.

cafébabel : Quel objet culturel se trouve en ce moment sur ta table de chevet ?

Patrick : Un livre en espagnol, car je suis en train d'apprendre une nouvelle langue.

cafébabel : Où peut-on habituellement te trouver le vendredi soir ?

Patrick : En cuisine, à cuisiner avec mes colocataires, dans un bar de Paris, dans mon lit à glander (l'ordre est variable).

cafébabel : Les Britanniques viennent de voter : Brexit or Not-Brexit ?

Patrick  : Brexit : L'île ne s'est jamais vraiment rapprochée de l'Union du continent. Une sortie de la Grande-Bretagne a donc tout son sens pour moi.

cafébabel : Est-il vrai que les garçons allemands ne savent pas flirter ?

Patrick  : C'est à ceux qui font l'objet du flirt d'en décider.

cafébabel : Tu préfères en savoir beaucoup sur peu de choses ou en savoir peu sur beaucoup de choses ?

Patrick : Spécialisation ou diversification - ce conflit me poursuit depuis mon bac de géographie. Mais personnellement, je préfère être expert en quelques rares thèmes plutôt que tout et finalement ne rien savoir.

cafébabel : Tu viens de recevoir un Oscar. Qui aimerais-tu remercier ?

Patrick : Je remercie mes collègues volontaires à Paris, sans qui ces huit mois et demi passés auraient été quelque peu moins amusants. Je remercie par ailleurs les membres de l'équipe de cafébabel (autopromo :) ndlr) pour leur confiance et l'opportunité qu'ils me donnent de continuer à vivre ma passion du journalisme même à l'étranger.

Consulter : le profil de Patrick sur cafébabel