Laurent Gbagbo prié par la chancelière allemande de reconnaître sa défaite

Article publié le 17 décembre 2010
Article publié le 17 décembre 2010
Par Benjamin Helson La conférence de presse de fin de Sommet européen de la chancelière allemande, Angela Merkel, a surtout traité des nouveaux accords, conclus la veille, concernant la politique économique de l’Union. Cependant, Mme Merkel a également tenu à s’exprimer ce vendredi sur la situation en Côte d’Ivoire. Elle a déclaré que les résultats des élections devaient être respectés.
Laurent Gbagbo doit accepter sa défaite et laisser le poste de président à son opposant Alassane Ouattara.

Alassane Ouattara, vainqueur des urnes et reconnu par la communauté internationale comme étant le nouveau président de la République de Côte d’Ivoire, et Laurent Gbagbo qui refuse d’accepter sa défaite, soutenu par la cour constitutionnelle du pays, qu'il a lui même formée.

La chancelière souhaiterait une solution rapide, conforme au choix des électeurs avant que la situation ne dégénère encore plus.