L’attaque au camp Liberty du a la complaisance

Article publié le 3 novembre 2015
Publié par la communauté
Article publié le 3 novembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Ces attaques répétées sont dues à la complaisance par un certain nombre de gouvernements; la complaisance des Nations Unies, la complaisance de l'UNHCR

Des centaines de membres de la principale opposition iranienne OMPI (MEK) résidant, dans le camp Liberty, en Irak, ont organisé une manifestation pour exprimer leur colère suivante meurtrière attaque à la roquette de la semaine dernière sur le camp et pour protester contre l'échec du gouvernement des États-Unis et les Nations Unies pour faire respecter leurs Sécurité.

Dr Tahar Boumedra a décrit l'attaque du camp Liberty de 30 novembre un "crime odieux", ajoutant qu'il a été organisé et planifié à Téhéran et exécuté à Bagdad.

« Le tir de roquette contre un camp d’exilés iraniens en Irak est un crime ignoble et impitoyable, a affirmé Amnesty International… qui, selon Amnesty, ne peut absolument pas être ignoré par les autorités irakiennes ».

Pour Dr Boumedra, en tant que charge du bureau des droits de l'homme de la mission d’assistance des Nations Unis  en Irak et jusqu'en 2012 charge du camp Liberty, l’attaque n'a pas eu lieu pour la première fois; ceci est une répétition de graves attaques contre des personnes sans défense. Ce sont des gens qui sont protégés par le droit international, ils sont réfugiés, et ils sont sous le mandat du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Et pourtant, deux pays, deux gouvernements (Iran et Irak), sont déterminés à se débarrasser de ces peuples épris de liberté ", a déclaré le Dr Boumedra à une manifestation le vendredi à Londres devant le 10 Downing Street.

"Ils les ont attaqués en 2009; Je suis personnellement témoin de cette attaque, Ils les ont attaqués en Avril 2011, et je fus aussi témoin à cet attaque. Ils les ont attaqués en 2013 et ils les ont attaqués à nouveau la nuit dernière. Ces attaques répétées sont dues à la complaisance par un certain nombre de gouvernements; la complaisance des Nations Unies, la complaisance de l'UNHCR. Je dirais à tous ces gouvernants et gens de l’ONU qu’ils ont maintenant du sang de ces gens-là  sur les mains » a-t-il  ajoute.