Land of Myth, la Sicile filmée par un jeune Français

Article publié le 6 janvier 2016
Article publié le 6 janvier 2016

Julien Zolli est un touriste français qui est resté ensorcelé par la Sicile. Ainsi, il a voulu offrir une vidéo aux siciliens, où les images – Accompagnées par le piano de Ludovico Einaudi – rappellent la beauté de la terre où ils vivent. Tout en présentant à nouveau sa vidéo, nous l'avons contacté et celui-ci nous a donné ses impressions concernant la Sicile. 

Parfois, une vie ne suffit pas pour apprécier sa propre terre d'origine; cependant, une vidéo de quelques minutes tournée avec un point de vue étranger peut nous faire à nouveau tomber amoureux de l'endroit où nous sommes nés. Il suffit de lire les centaines de commentaires écrits par de nombreux siciliens concernant la vidéo de Julien Zolli, jeune videomaker français, pour prouver cette loi curieuse. 

Le projet

Sicily: Land of Myth n'est pas en soi une idée particulière, parce que ce n'est rien d'autre que l'énième vidéo de bonne production racontant le voyage d'un couple de touristes étrangers dans un pays très différent. Et pourtant, ces cinq minutes accompagnées d'Expectations de Ludovico Einaudi ont touché le coeur des siciliens, et la vidéo est devenue virale sur le web. 

«Je pense avoir parcouru environ 1500 kilomètres en 6 jours,» raconte Julien Zolli, «nous dormions chaque nuit dans un endroit différent afin de voir le plus de choses possible en peu de temps,» poursuit le Français, au regret de ne pas avoir vu les marchés populaires de Palerme et les îles Eoliennes.

Cependant, du 20 au 27 août, la caméra de Julien a filmé des lieux symboliques comme le centre historique de Palerme, la Réserve naturelle du Zingaro, la plage blanche de San Vito Lo CapoSegesta, Trapani, durant le jour et la nuit. Et encore: Erice («Pour savourer les desserts»), la Vallée des Temples, Aci Trezza, les sommets de l'Etna, l'île d'Ortigia, Cefalù, et enfin Mondello pour se reposer. 

"Vivre sur une île depuis des années et la découvrir grâce à une vidéo de 5 minutes"

Julien se remémore des moments particuliers, comme ce B&B à Calatafimi Segesta, au beau milieu des vignes et des oliviers. «Je voulais me sentir au milieu de nulle part, sentir les terres siciliennes». Et l'ascension "sportive" sur l'Etna, ou encore la place du Duomo de Syracuse, où il a pu admirer «Une architecture magnifique qui nous ramène dans le passé». Mais ce qui l'a le plus étonné a été vraiment la réaction des siciliens, qui lui ont écrit en très grand nombre. 

«C'est étrange, tu ne trouves pas? Vivre sur une île depuis de nombreuses années et la "découvrir" grâce à une vidéo de 5 minutes,» explique Julien. «En fin de compte, c'est quelque chose de symbolique! J'ai commencé réellement à comprendre ce qu'étaient les problèmes des siciliens: la mafia, l'émigration, la politique, la dégradation des édifices, etc, au point de ne plus être intéressé par leur terre. J'ai senti une forme de colère, de découragement et de dégoût, mais en même temps d'amour envers leur lieu d'origine. Il s'agit de leur terre et j'ai l'impression qu nous la leur avons enlevée». 

"Sicilien" par choix

Des mots forts, mais sincères de la part de celui qui est resté impressionné par la Sicile. «J'ai commencé à regarder mon film et j'en ai eu des frissons, parce que je me suis identifié à ces siciliens qui m'ont écrit; je pense avoir ressenti une partie de leurs émotions».

Ma ce qui l'intéressait vraiment était l'histoire et le passé glorieux de l'île: «Ce mélange de culture et de savoir uni à l'Histoire en font un lieu d'une grande richesse. D'un point de vue extérieur, je l'ai trouvé magnifique», ajoute-t-il avant de s'arrêter sur l'accueil et la gentillesse des siciliens, «contrairement à ce qui se passe parfois en France,» ainsi que sur les origines italiennes de son grand-père, dont témoigne son nom de famille. 

«La Sicile est un choix que je ne regrette pas et je la conseille,» conclut-il. «Aujourd'hui, si je pense à cette terre, je vois le paysage d'une carte postale. La terre de nos ancêtres. Des personnes formidables et accueillantes. Ainsi que de bonnes choses à manger...».