Laïcité en Europe : du souhait au droit

Article publié le 16 mars 2012
Article publié le 16 mars 2012
Par Alfonso de Cea Que peut-on dire sur la place et le rôle des religions aujourd’hui en Europe? Dans les dernières années, le respect de la pluralité culturelle et religieuse est devenu un débat très sensible. Même dans certains pays, comme le Danemark, la problématique a pris un caractère violent. Quelle laïcité veut-on pour l’Europe ?

La laïcité offre un visage aussi multiple que les pays qui composent notre continent. Parmi ses priorités : séparation entre l’Église et l’État, sécularisation de la société, reconnaissance et financement des différents cultes, assistance morale laïque ou l’engagement éthique et libre sur les défis de la société. Cependant, même dans une société comme la France où la séparation entre la religion et la politique est officielle, on peut discuter sur le vrai sens de la laïcité.

Exemple de la France: laïcité ouverte ou faible?

Les phénomènes migratoires ont provoqué une crise identitaire dans certains pays de tradition catholique où les liens entre politique et religion restent encore très puissants. Cette crise semble mettre en risque la cohabitation entre les citoyens, stigmatisés en raison de leur croyance religieuse. Autrefois, la France était un exemple pour ses voisins européens, mais plus d’un siècle plus tard, avec la fameuse loi de 1905, la présence croissante de l'Islam dans ses villes a changé cette pensée. Quelques critiques parlent d'une laïcité ouverte ou faible.

La neutralité de l'État, symbole de la laïcité

Selon les dernières enquêtes européennes, il y a deux fois plus de personnes qui seraient d’accord de limiter la religion à une fonction strictement spirituelle, en diminuant son influence dans d’autres domaines de la vie. Il s’agit surtout de l’opinion majoritaire des jeunes. La neutralité de l'État en matière de religion signifie que les gouvernants sont respectueux avec toutes les religions et qu'ils ne favorisent aucune des religions.

L’image que les citoyens a de l'Europe est nécessairement lié à la laïcité. Être citoyen européen signifie d’accepter qu'une personne n'ait besoin de recourir à aucune religion pour justifier ses valeurs morales. Liberté de conscience, égalité de tous les citoyens devant la loi et séparation totale de pouvoirs doivent être les principes de cette Europe laïque.