L'agenda bruxellois

Article publié le 28 avril 2011
Article publié le 28 avril 2011
Ce jeudi 28 avril : Ouverture Brussels Short Film Festival Du 28 avril au 08 mai, le Palais des Beaux-Arts reçoit, pour la 3ème année consécutive, le Brussels Short Film Festival. L’occasion unique de vivre un tour du monde en images et en émotions, grâce à des films courts !

Au programme : un ciné-concert « Retour de Flamme » en ouverture du Festival dans la salle Henry Le Boeuf, pour (re)découvrir des classiques signés Chaplin, Méliès ou Segundo de Chomon, le tout accompagné au piano. Incontournable Qu’est ce qu’un « Retour de Flamme » ? Pour la programmation, cliquez ici.

Durant les 50 premières années du cinéma ; personne ne songeait à conserver les films. Or le nitrate, matériau utilisé jusque dans les années 50 pour fabriquer les films, présente deux inconvénients majeurs : celui d’être inflammable, ce qui valu à ces films l’appellation de « films flamme » ; mais aussi celui de se décomposer inexorablement. Dès lors, la recherche et la restauration de ces premiers films deviennent une course contre la montre. Serge Bromberg et Eric Lange ont depuis 1985 relevé ce pari. En cherchant dans le monde entier des trésors oubliés du cinéma. Ils ont ainsi constitué une collection, la collection LOBSTER, forte de 100.000 bobines représentant un patrimoine inestimable. Ces joyaux ils les font découvrir depuis 1982, au cours des spectacle intitulé « RETOUR DE FLAMME ». Nul besoin d’être cinéphile, RDF s’adresse au spectateur de 7 à 77 ans et passionnent chaque fois un public toujours plus nombreux.

ArtefactDu 28 au 30 avril, le Koninklijk Ballet van Vlaanderen interprétera "Artefact", au théatre national. "Artifact est une œuvre en quatre actes qui associe un texte particulièrement fourni pour une représentation de ballet avec un vaste répertoire du langage gestuel et des morceaux formels de danse pure, parfois dans des combinaisons détonantes. Tout comme Le Lac des Cygnes, cette œuvre visionnaire fut loin de faire l’unanimité à sa création mais n’a depuis lors cessé d’attirer le public. Au-delà de la rapidité avec laquelle les nouveautés artistiques s’imposent dans le mainstream, c’est surtout à ses qualités intrinsèques qu’Artifact doit un tel succès. Cela se traduit visuellement dans Artifact par une danse instantanément identifiable comme du ballet mais qui provoque en même temps le choc de la nouveauté du fait que Forsythe modifie les configurations de figures classiques et soit esquive les enchaînements conventionnels entre pas de danse, soit les accentue à l’extrême.Inspiré par Foucault et compagnie, Forsythe se demande comment nous pouvons tirer du contexte une signification. Ce doute sur le statut de la perception est littéralement personnifié dans Artifact par le personnage féminin en costume historique, qui fait le lien verbal entre les actes, et un homme avec une sorte de mégaphone. (...)" NYT Novembre 2009

SKB_Import_228247_Picture_25093.jpgLe samedi 30 avril le premier festival d'Humour de Laeken mettra à l'honneur l'humour belge à la CC Cité modèle (Allée du rubis 1020 Laeken)! Un humour fait d'autodérision et d'une pointe de cynisme, une équipe de choc composée de 5 comédiens et un spectacle pour toutes les générations proposé par "La sauce à part?".