L'agenda bruxellois

Article publié le 21 septembre 2011
Article publié le 21 septembre 2011
Cette semaine à Bruxelles : un peu d'humour noir, de danse contemporaine et, surtout, beaucoup de chanson française.

Affiche_Rallye_2011.JPGCe week-end, nous vous proposons de suivre (gratuitement) le 11ème Rallye Chantons Français. Du 23 au 25 septembre, vous pourrez profiter à travers différents bars et salles de concerts minimalistes de la capitale d’une cinquantaine de concerts acoustiques. L’originalité de la démarche ? Tous les artistes présents sont de fervents pratiquants de cette belle langue qu’est le français. Ils la manient, la travaillent, la réinventent et parfois la détournent avec beaucoup d’humour, de poésie ou de douceur. Pour notre part, nous ne manquerons pas On prend l’air vendredi au Cercle des voyageurs, Samir Barris samedi à l’Espace Delvaux et Alek et les Japonaises dimanche chez Madame Moustache. Enfin, ce n’est que notre sélection... Pour le programme complet, cliquez ici.

Oedipus_betnoir_danny_willems-9684.jpegEt puis, ne manquez pas jusqu'au 1er octobre au KVS, le spectacle OEDIPUS/BÊT NOIR. Alliant à la fois théâtre et danse, cette mise en scène contemporaine du mythe grec nous a émue par le travail des seize jeunes danseurs présents sur scène et par un texte pour le moins épuré. Un moment intense comme seul le théâtre pour nous en faire vivre dans une salle magnifique ! Notre conseil : n’arrivez pas en retard car on voit beaucoup moins bien du troisième balcon, deuxième rangée !

resize_1314362003.jpgEnfin, jusqu'au 1er octobre aussi, si les sarcasmes de hautes et de moins hautes volées ne vous font pas peur, allez faire un tour du côté de la Porte de Namur. Walter y joue au TTO un one-man-show qui fait un tabac. Ok, il ne manque pas d’arrogance : « je dis ce que je pense et je pense ce que je veux et donc je dis ce que je veux. Et comme en plus je fais ce que je dis, puisque je fais ce que je dis et que je dis ce que je veux, je fais ce que je veux et donc je bois du vin sur scène parce que je fais ce que je veux ! » Tout le monde en prend pour son grade dans ce spectacle drôlement noir. Et puis, si ça ne vous fait pas rire, ce n’est pas sa faute, ce n’est pas un bide, c’est parce que c’est de la philosophie… Enfin, nous, on a quand même beaucoup ri.