La tribu des Danaïdes

Article publié le 1 mars 2012
Article publié le 1 mars 2012
Par Aris Kokkinos Vous vous souvenez du rap de Manau, "La tribu de Dana" ? En adaptant les paroles à la Grèce, on ferait chanter les Danaïdes, filles du roi Danaos condamnées à remplir un puits sans fond pour leur impiété. Jusqu’à quand la Grèce quémande-t-elle des crédits de dernière minute ? Jusqu’à quand ses partenaires trouveront-ils des solutions temporaires ?

Viendra un temps où il faudra établir les responsabilités du désastre, mais d’ici là il faut agir, souvent dans l’urgence. Or la Grèce est sous le feu de la critique depuis que le 27 février, l’agence de notation Standard & Poor's a abaissé sa note à SD, Selective Default (défaut de paiement sélectif). C’est exactement ce qu’il fallait faire pour aggraver une situation déjà périlleuse.

L'annulation du sommet zone euro du 2 mars, suite aux critiques de l'Allemagne sur les moyens à allouer au pare-feu de l'Eurozone devant atteindre une capacité d'aide de 750 milliards d'euros, est révélatrice de la crise de nerfs larvée qui règne à Bruxelles. Le FMI estime quant à lui qu’il est essentiel de régler le problème du pare-feu, pour éviter la contagion du problème grec aux autres pays en difficulté. Côté grec, tandis qu’on s’efforce d’éteindre un foyer d’incendie, un autre s’allume.

La décision de Standard & Poor's était attendue. L'agence avait annoncé qu'elle abaisserait la note de la Grèce dès que l'accord, mettant en œuvre le renoncement de créances, serait consenti par les établissements financiers privés. Mais, suite à cette décision, la Banque Centrale Européenne a ajouté mardi 28 qu'elle n'acceptait plus les titres de dette émis par la Grèce en guise de garantie. La mesure de suspension sera levée le 20 mars, date du deuxième plan d'aide, à condition que les banques souscrivent au programme négocié par la Grèce et les représentants des créanciers privés. Les Danaïdes n’ont pas fini de s’activer.