La traductrice du mois d'avril

Article publié le 14 mai 2014
Article publié le 14 mai 2014

Traductrice fidèle depuis l'été 2013, Véronique passe de l'anglais au français comme personne. Cafébabel, c'est pour elle un lieu d'échange, comme le Vieux Continent d'ailleurs. Elle répond à notre questionnaire entre deux couscous. 

ca­fé­ba­bel : Peux-tu te dé­crire en trois mots ?

Vé­ro­nique Mazet : Pa­tiente, cu­rieuse, dé­ter­mi­née.

ca­fé­ba­bel : Que fais-tu dans la vie ?

Vé­ro­nique Mazet : Je suis tra­duc­trice in­dé­pen­dante.

ca­fé­ba­bel : Quel est ton plat pré­féré ?

Vé­ro­nique Mazet : Le cous­cous, à la viande, au pois­son ou sim­ple­ment aux lé­gumes.

ca­fé­ba­bel : Quelle est ta na­tio­na­lité pré­fé­rée en Eu­rope et pour­quoi ?

Vé­ro­nique Mazet : Je n’ai pas de pré­fé­rence. Toutes sont in­té­res­santes. Chaque per­sonne est dif­fé­rente.

ca­fé­ba­bel : Quand as-tu écrit ou tra­duit pour la pre­mière fois pour ca­fé­ba­bel ?

Vé­ro­nique Mazet : En août 2013, j’ai tra­duit un ar­ticle sur Is­tan­bul après les ré­voltes du Parc Gezi et les es­poirs de la jeu­nesse.

ca­fé­ba­bel : Quel est le rêve le plus fou que tu ais eu ?

Vé­ro­nique Mazet : Être tra­duc­trice et in­dé­pen­dante.

ca­fé­ba­bel : En un mot c’est quoi pour toi ca­fé­ba­bel ?

Vé­ro­nique Mazet : Échange.

ca­fé­ba­bel : Si tu de­vais choi­sir une ru­brique, un ar­ticle, ou un au­teur de ca­fé­ba­bel…

Vé­ro­nique Mazet : Je choi­si­rais la ru­brique « Style de vie » pour sa di­ver­sité, et comme au­teurs Mat­thieu Amaré pour son hu­mour, et Joel Lewin pour son ori­gi­na­lité.

ca­fé­ba­bel : La chose la plus stu­pide que tu aies faite dans ta vie ?

Vé­ro­nique Mazet : J’ai ou­blié mais j’es­père en avoir tiré du po­si­tif.

ca­fé­ba­bel : Le meilleur en­droit où tu es par­tie en Eu­rope, pour­quoi est-ce le meilleur ?

Vé­ro­nique Mazet : J’ai bien aimé la Slo­vé­nie, le lac de Bled et son île, le charme de Lju­bl­jana, sa dé­con­trac­tion, une cer­taine sé­ré­nité.

ca­fé­ba­bel : Une ville en Eu­rope que tu vou­drais vi­si­ter et pour­quoi ?

Vé­ro­nique Mazet : Co­pen­hague pour dé­cou­vrir l’Eu­rope du nord et sa culture qui me fas­cinent même si j’aime vivre dans le sud.

ca­fé­ba­bel : Qu’est-ce que l’Eu­rope veut dire pour toi ?

Vé­ro­nique Mazet : L’Eu­rope re­pré­sente un en­semble de pays, de cultures, de langues, et par­tagent une his­toire mil­lé­naire. C’est un es­pace de li­berté, de paix, d’échanges qu’il faut pré­ser­ver.

consul­ter : le pro­fil ba­bé­lien et les contri­bu­tions de Vé­ro­nique Mazet