La tolérance a un prix

Article publié le 23 avril 2008
Article publié le 23 avril 2008
Pour son dixième anniversaire, le prix Marcel Rudloff a été décerné le 4 avril dernier à l’ancien sénateur Louis Jung. Cette récompense salue chaque année l’action d’une personnalité politique pour son action en faveur d’échange plus nombreux entre les différents pays membres de l’Union Européenne.

Ce prix de la tolérance attribué par l’association des amis de Marcel Rudloff, du nom de l’ancien sénateur-maire de Strasbourg (1923-1996), souligne cette année l’engagement de Louis Jung « en faveur de la coopération franco-allemande et de la paix en Europe » selon Francis Hirn président de l’association et directeur adjoint du journal les Dernières Nouvelles d’Alsace. Louis Jung est également président d’honneur du Conseil de l’Europe et président de la fondation Robert Schuman. Décrit comme « un grand européen et un grand de l’Europe », Louis Jung réunie les qualités propres à l’esprit du prix Marcel Rudloff, celui « de la tolérance et du respect de l’adversaire. »

Lors de la cérémonie de remise du prix, le lauréat semblait ému de recevoir une telle récompense, d’autant plus qu’elle porte le nom d’une personne dont il fut l’ami.

-Johara BOUKABOUS

Crédit photo: Mary Gober/Stock Exchange