La plus grande démocratie du monde ? A voté !

Article publié le 18 mai 2009
Article publié le 18 mai 2009
L'Inde vient d'élire au suffrage direct ses représentants à la Lok Sabha, la chambre basse du parlement. 714 millions de votants se sont déplacés aux urnes entre le 16 avril et le 16 mai pour désigner 543 députés.

L'échiquier politique national pour ces élections parlementaires pouvait se résumer à trois grands groupes : la United Progressive Alliance (UPA) menée par le parti actuellement au pouvoir, le parti du Congrès, représenté par Manmohan Singh, premier ministre ; la National Democratic Alliance (NDA), menée par le BJP à savoir la droite hindoue, représentée par Lal Krishna Advani, ancien premier ministre et enfin, le Third Front (TF) représenté par Mayawati Kumari, une femme très populaire chez les intouchables et les hors-caste.

Manmohan Singh est finalement réélu premier ministre jusqu'en 2014. L'UPA n'a pas obtenu la majorité absolue, mais dispose d'un avantage solide : 261 députés, contre 158 pour la NDA et 68 pour le TF. La composition du nouveau gouvernement sera communiquée le 2 juin. Les négociations avec les autres partis devraient permettre à ce gouvernement d'avoir une large marge de manœuvre.

Les Indiens habitant à l'étranger n'ont pas eu le droit de voter, ce qu'ils déplorent, comme Santosh, doctorant en robotique à l'université de Wageningen au Pays-Bas : « Alors que la majorité des décideurs font des études à l'étranger, ne pas laisser les expatriés voter, c'est refuser d'impliquer la future élite politique. » Avec « seulement » 375 millions de votants, les élections européennes seront certainement plus faciles à organiser. D'autant plus que très peu de gens s'attendent à un taux de participation supérieur aux 50 % de 2004. La moyenne par phase de vote en Inde était aux alentours de 60 %.