La playlist du Festival de Cannes

Article publié le 11 mai 2016
Article publié le 11 mai 2016

La 69ème édition du Festival de Cannes s’ouvre ce mercredi 11 mai. Comme lors de la montée des marches, tout est quasi-permis, on s'est permis de rédiger une playlist composée des BO des films qui ont charmé la critique et le public ces dernières années.  

Qui dit Cannes dit Cinéma, celui avec un grand C. C’est à se demander s’il reflètera les questions auxquelles l’Europe doit faire face ces dernières semaines : le Brexit, la nouvelle crise grecque, le mur autrichien, les difficultés à gouverner en Espagne, le retour de Mein Kampf (le livre d’Hitler, ndlr) qui fait partie des livres allemands les plus vendus. Le Festival de Cannes récupère un peu d’esprit européen grâce à la saine compétition entre les films en lice notamment le thriller horrifique du réalisateur danois Nicolas Winding Refn, le drame féminin du réalisateur espagnol Pedro Almodóvar Caballero et le réalisme british de Ken Loach. C’est probablement le meilleur qui gagnera, mais pour nous plonger dans l’ambiance de la Croisette nous vous proposons une playlist avec les meilleures chansons des films gagnants (mais pas que) des éditions précédentes.

Chuck Berry - « Jack Rabbit Slim's » - Pulp Fiction

En 1994, Quentin Tarantino a triomphé au Festival de Cannes avec Pulp Fiction, qui a surpris le jury en raison du récit qui se détache des schémas narratifs. C’est un jeu d’enfant de sélectionner la chanson de cette scène désormais culte.

Bjork - « I've seen it all » - Dancer in the dark

Avec cette chanson obscure, Bjork interprète un rôle pas vraiment évident. L'artiste campe le rôle d’une non-voyante dont la malchance s’abat sur sa vie. La tension entre la chanteuse islandaise et le réalisateur Lars Von Trier pendant le tournage est mémorable : on raconte que Bjork aurait même quitté le plateau devant un Lars, trop autoritaire. Quoi qu’il en soit, ces efforts ont été récompensés par la Palme d’Or en 2000. Bjork a également collaboré à la bande originale.

Brian Eno - « By This River » - La Chambre du fils

L’année suivante, c’est le cinéma italien qui s’est imposé avec La chambre du fils  de Nanni Moretti. Un récit lucide et douloureux à propos de la disparition soudaine d’une adolescente, dont la chanson préférée était By This River de Brian Eno.

Zbigniew Preisner - « Lacrimosa » - The Three of Life

Plus récemment, lors de l’édition de 2011 le film The Three of Life a fait un triomphe. Ce film réalisé par Terrence Malick est une réflexion magistrale sur la création. La musique, elle, est très présente et la symphonie polonaise hypnotique est interprétée par une voix soprano.

Kilye Minogue - « Who Were We » - Holy Motors

Kylie Minogue sort de son univers de pop music et charme tout le monde avec cette balade nostalgique. L’originalité du film de Leos Carax a fait beaucoup parlé en 2012, mais le film n’a cependant pas réussi à remporter la Palme d’Or.

Lykke Li - « I Follow Rivers » - La Vie d'Adèle

Un tube suédois qui bouge, sur lequel beaucoup de mojito sont tombés et qui bat la mesure lors de certaines séquences de La Vie d’Adèle d'Abdellatif KéchicheLe film a remporté la Palme d’Or au Festival de Cannes de 2013, il raconte l’histoire d’amour entre deux adolescentes.

Oasis - « Wonderwall  » - Mommy

Nous terminons par un classique absolu, tiré du film Mommy qui  obtenu le Prix du Jury en 2014. Xavier Dolan, le réalisateur est de retour et est  cette année en lice avec Juste La Fin Du Monde, qui fait partie des favoris pour la Palme d’Or.