La maison de l’Europe ouvre ses portes à Vienne

Article publié le 10 décembre 2009
Article publié le 10 décembre 2009
Par Daniel Spichtinger Pas de panique (ni d’euphorie), les institutions européennes ne quittent pas Bruxelles. L’Autriche vient seulement d’inaugurer sa nouvelle , où ont élu domicile les représentations de la Commission européenne et du Parlement européen.

maison de l’Union européenne

La représentation de l’Union Européenne à Vienne avait fait sa première apparition publique en juin 2009, à l’occasion des élections européennes. Ce jour là, les candidats des principaux partis politiques avaient été interviewés à l’entrée du bâtiment, à l’époque pas encore ouvert au public, alors que ses portes vitrées laissaient entrevoir quelques manifestants, résultat d’une architecture consciemment transparente. Depuis lors, le Parlement et la Commission y ont élu domicile, même si des cartons de déménagement et des piles de papiers sont  restés à l’entrée pendant quelque temps.

Finalement, la maison de l’Union Européenne (Haus der Europäische Union) a été inaugurée officiellement le 16 octobre dernier, en présence de personnalités politiques venues de toute l’Europe, telles que Jerzy Buzek, José Manuel Barroso, Heinz Fischer, Josef Pröll, Martin Spindelegger, Benita Ferrero-Waldner et Michael Häupl. Seul le chancelier Werner Feymann a manqué à l’appel. Cette absence remarquée a été, largement commentée dans la presse autrichienne, et souvent interprétée dans le contexte d’une querelle concernant la nomination du futur commissaire autrichien – un sujet épineux au sein de la coalition gouvernementale. Les intervenants ont fait l’éloge de la nouvelle Maison de l’Union Européenne, considérée comme un étape importante vers  une meilleure communication avec les citoyens.

La communication avec les citoyens a été, sans grande surprise, l’objectif central de l’ « événement jeunesse » organisé à 17h : une cérémonie de remise de prix à des élèves d’école primaire qui ont créé des court-métrages sur le thème de l’Europe. Le premier prix a été décerné par le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, après un discours fougueux. Pourtant la qualité des court-métrages était, dans certains cas, plutôt discutable.

Le débat avec les citoyens a été le point central d’un autre événement, le 26 octobre, jour de la fête nationale autrichienne. Sous le signe de l’ouverture aux citoyens, la Haus der Europäische Union a tenu ce jour là sa première journée portes-ouvertes. Guidés par des architectes, les visiteurs pouvaient explorer tous les étages de l’édifice et découvrir le style de la construction, respectueux de l’environnement et économe en énergie. Les larges portes vitrées symbolisent non seulement la transparence, mais permettent également au bâtiment de profiter au mieux de la lumière naturelle. Le quizz sur l'Europe installé dans le hall offrait aux visiteurs l’opportunité  de  gagner un voyage à Bruxelles. Une exposition de photographie commémorait les évènements de 1989 et un espace pour les enfants accueillait les visiteurs les plus jeunes.

Globalement, la Commission et le Parlement ont à ce jour utilisé la maison de l’UE comme une bonne occasion de communiquer avec les citoyens autrichiens, souvent eurosceptiques. Il reste à espérer que l’interaction avec les citoyens continuera de jouer un rôle clé dans les futures activités de la nouvelle maison de l’UE.