La Lituanie au lendemain des élections

Article publié le 28 octobre 2008
Article publié le 28 octobre 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Après la victoire de l’Union de la mère patrie chrétienne démocrate, lors des élections législatives lituaniennes, le chef de ce parti, Andrius Kubilius, veut former une coalition de centre droit. Elle doit remplacer le gouvernement social démocrate de Gediminas Kirkilas. La presse européenne en parle.

Frankfurter Allgemeine Zeitung - Allemagne

« Contre toute attente, la Lituanie dispose désormais de bonnes chances de former une coalition gouvernementale stable », écrit le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung. « Les conservateurs et les deux partis libéraux ont remporté presque tous les sièges encore disponibles au deuxième tour des élections législatives. (…) Avec l'arrivée de la crise économique, c'est une bonne chose que les quatre partis fassent passer leurs propres intérêts après celui du pays. Les forces au pouvoir depuis quatre ans avaient fait l'inverse, mais l'économie a malgré tout connu la croissance. Mais outre les intérêts du parti et ceux de l'Etat, il y a aussi les intérêts économiques personnels des politiques et quelques individus dans les plus petits partis de la future alliance ne sont pas au dessus de tout soupçon. Le nouveau gouvernement ne peut de toute façon pas compter sur une large confiance étant donné la faible participation électorale de 32 %. » (28.10.2008) 

Postimees - Estonie

Selon le quotidien Postimees, la perspective d'une coalition de centre droit est un signe de maturité politique. Les Lituaniens auraient ainsi adressé une réponse négative aux partis populistes : « Les Lituaniens commençaient aussi à en avoir assez du gouvernement social démocrate et attendent désormais des changements. Reste à savoir si l'Union de la mère patrie pourra réellement imposer ses idées au sein d'une coalition quadripartite. Les sociaux démocrates ont en outre déjà exprimé l'espoir que cette alliance ne dure pas trop longtemps. Dans la situation actuelle, où les Etats baltes font déjà figures de prochaines victimes potentielles de la crise financière, la stabilité et la collaboration avec l'opposition sont pourtant particulièrement urgentes et nécessaires. » (28.10.2008) 

Lietuvos Zinios - Lituanie

Le quotidien Lietuvos Zinios réfléchit au futur programme du gouvernement : « Même si cela peut sembler banal, le plus important désormais est bien notre porte-monnaie. Les conservateurs ont déjà promis de vérifier les points les plus délicats du budget élaboré par le gouvernement Kirkilas pour l'année à venir. Ils veulent en outre introduire des allègements fiscaux et se débarrasser de la bureaucratie, sans qu'il n'y ait d'autres bienfaits sociaux (…) C'est toutefois Kubilius et aucun autre qui porte la responsabilité des coûts élevés de chauffage et d'électricité. Il est donc aussi responsable du fait que nos porte-monnaies continuent de se vider. » (28.10.2008)

Cette revue de presse a été réalisée par