La liste fourre tout de Dieudonné

Article publié le 27 mai 2009
Article publié le 27 mai 2009
Il aime la provocation et en a fait son fond de commerce. « L’humoriste révolutionnaire » - il se définit comme tel sur sa liste – alias Dieudonné se présente comme le dénonciateur d’un système sioniste mais aussi en défenseur de valeurs universelles et humanistes. Vraiment ?

Surfer sur le site du Parti anti-sioniste nécessite une certaine concentration tellement les paradoxes, les inepties et autres amalgames sont débités à grande vitesse. Ca fuse dans tous les sens, surtout dans les vidéos. 

Le leitmotiv est simple : la France est contrôlée par des sionistes et le sionisme en général. Dieudonné et ses acolytes sont donc là pour l’en délivrer, grâce à des personnes venant d’horizons divers (Verts, Communistes, Extrême droite, etc) ayant tout compris mieux que les autres. Alors autant vous le dire tout de suite, si vous cherchez une définition de ce qu’ils nomment « sionisme », ne cherchez pas, elle n’existe pas. 

La haine chirurgicale

C’est là toute la force du mot : personne ne sait ce que cela veut vraiment dire. Si le parti se défend de tout antisémitisme, c’est pour pouvoir être encore plus « anti-sioniste ». Sur la page d’accueil des européennes, une citation d’Alain Soral expliquant que « dénoncer la mafia sicilienne, ce n’est pas dénoncer les siciliens. Nous, nous dénonçons la mafia sioniste en France et nous ne nous attaquons ni aux juifs ni aux israéliens. » 

C’est subtil mais ce qu’il faut comprendre, c’est que ce qui les différencie des antisémites de 1933, c’est simplement l’holocauste qui a eu lieu entre les deux. Avant la guerre, dire qu’on n’aimait pas les juifs, ce n’était pas toujours bien vu, mais jamais dans l’histoire un peuple avait été industriellement exterminé. Aujourd’hui, on sait que c’est possible et largement faisable. Alors si la guerre se fait dorénavant grâce à des frappes chirurgicales, s’en est de même pour la haine : elle est chirurgicale. Juste sur les méchants. Même si c’est le drapeau israélien qu’on barre d’un trait rouge sur l’emblème du parti ? Tous les juifs israéliens seraient-ils méchants et sionistes ?

1 + 1 = complot

Ensuite, la rhétorique suivante, c’est celle du complot. Effectivement, le sionisme est partout, tout en étant invisible, donc voici la preuve du complot ! Comment ça, vous ne comprenez pas ce que je veux dire ? Ici, nous sommes en présence de paranoïaques du complot, de la manipulation des masses. Selon eux, le monde n’est pas régit par des jeux de puissances, de nations, ou autres, mais par une élite internationale qui dirige le monde en secret. Et dans leur logique, moins de preuve il y a, plus évident le complot est. Un peu comme le serpent qui se mord la queue. L’avantage avec une théorie pareille, c’est qu’on a raison à tous les coups. CQFD.

Et puis, ce contexte vague permet de fédérer, de regrouper, car tous les malheurs du monde ne sont alors du qu’à ce mal invisible. Il est assez fou de voir de quelle manière est mêlée le sionisme, avec le libéralisme, la crise des banlieues, etc. Bien entendu, les médias sont de la partie, cul et chemise avec les sionistes.

Battre le pavé

Le pire, c’est que dans leur posture offensive, ils accusent l’ensemble de la classe politique d’être sioniste. Autrement dit, c’est presque aux politiciens traditionnels de se justifier. Affligeant.

Ce qui est plus inquiétant c’est l’activité des militants. Dans une vidéo (je ne mettrais pas le lien, cet article est déjà une trop grande publicité à ce mouvement), on peut voir Dieudonné et ses amis se balader dans ce qui semble être une petite banlieue française. Ils sont même acclamés dans le marché, grâce au soutien d’un commerçant local.

Pendant ce temps, nos politiciens traditionnels attendent gentiment d’être élus dans leur QG de campagne à peine décoré aux couleurs de l’Europe. Et après ils iront se plaindre des scores des extrêmes…Surtout que l’idée du ministère de l’intérieur d’encadrer très sérieusement le dépôt de la liste avec un camion de CRS bloquant d’abord le passage pour mieux escorter ensuite, n’est pas de la meilleure idée. S’il y a bien une chose que ces gens là cherchent, c’est le martyr de la République sioniste. 

Car en regardant les lignes décrivant le programme électoral, rien de bien réjouissant nos plus. Ils appellent par exemple à « éradiquer toutes les formes de Sionisme dans la Nation ». Question : par éradiquer, ils entendent quoi ?

Drôle de mélange

L’addition des autres propositions comme le rapatriement des troupes françaises d’Afrique, d’Afghanistan, ou la promotion d’une société de « tolérance », la suppression des milices religieuses (Al Qaeda vient-il de déposer ses statuts à la préfecture ?), donne un étrange mélange d’extrémisme républicain, de complotisme internationaliste, de peur de la domination extérieure, de repli sur soi, etc. Eux seraient ainsi la Résistance. Toujours dans une vidéo, Dieudonné va même se comparer au Hamas…organisation quelque peu religieuse non et un tantinet terroriste sur certains aspects non ? Pourtant je pensais qu’il se voulait républicain et universel avant tout ? L’universalité du Hamas reste encore largement à démontrer. 

Car là, nous touchons au dernier point. Le miroir du conflit israélo-palestinien de cette liste. Il est instrumentalisé dans l’idée de fournir une preuve de la domination sioniste sur l’UE, puisque lorsqu’Israël attaque les Palestiniens, personne ne bouge à Bruxelles, Paris, Londres ou Berlin. Alors que si c’est la Russie et la Géorgie, aussitôt, c’est l’alerte générale. Une telle simplification de la part de Dieudonné, je la trouve décevante  pour un homme qui se veut intelligent. Est-il au courant de la souveraineté des Etats, même quand il s’agit de massacrer son voisin ? Cf Ski Lanka ou Darfour. Et dire que l’UE a sauvé la Géorgie, c’est un peu exagéré, et prêter à Sarkozy des pouvoirs qu’il n’a pas. Mais comme d’habitude pour ce parti anti-sioniste, on manipule, on modifie, on simplifie pour atteindre ses objectifs orduriers. 

Une autre campagne existe au sein de la campagne du PAS: une collecte d'argent pour mener campagne. Environ 300 000 euros. Amis lecteurs, je vous encourage fortement à envoyer des enveloppes vides. Avec un peu de chance, ils rebaptiseront leur parti, le Parti anti-sioniste et anti-Noway. Ca serait super classe quand même.