La justice française parlera-t-elle anglais?

Article publié le 2 décembre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 2 décembre 2008
Cher amis, La réforme de l'Ecole Nationale de la Magistrature française (ENM), liée au ministère de la Justice, va dans la direction d'une augmentation des compétences en langues étrangères des magistrats, favorisant "l'ouverture européenne et internationale de l’Ecole".

Cependant, si on regarde dans le détail la proposition n°14 ("Assurer la maitrise des langues étrangères"), on voit bien que l'objectif principal, voire exclusif, est de "permettre aux magistrats de s’exprimer avec aisance en anglais juridique".

En outre, la réforme envisage aussi de supprimer toutes les autres langues au bénéfice exclusif de l'anglais à l'épreuve obligatoire de langue vivante pour l'accès à l'ENM. Des associations d'Italianistes et des Russisants ont déjà écrit à Mme Dati pour protester, à juste tire, contre cette norme.

Ce n'est que l'énième manifestation de l'engouement des politiciens français pour l'anglais. Après Darcos, Kouchner, Précresse (qui vient de gagner le "prix de la carpette anglaise 2008" ), c'est maintenant le tour de Dati. Il semble que après avoir voulu défendre leur langues dans tout les domaines, maintenant les Ministres français aient envie changer complètement de cap et de vouloir être à tout prix le "bon éleve" européen en matière d'anglification des écoles. Et pourtant, le français est encore la langue de travail principale de la Court de Justice européenne... mais peut-être pas encore pour longtemps.