La Grande Hongrie d'Orbán fait ciller les députés slovaques

Article publié le 3 février 2011
Article publié le 3 février 2011
Depuis le début de la présidence hongroise de l'UE, les débats, polémiques et petites phrases tournent autour d'un seul débat : la loi sur les médias.
Mais les députés slovaques présents dans l'hémicycle du Parlement européen ont une autre inquiétude : la double nationalité proposée par la Hongrie aux Hongrois d'origine, soit 10% des 5,4 millions d'habitants en Slovaquie, pourrait bien mettre de l'eau sur le feu entre les deux pays. Maria Kozarova de cafebabel.com Strasbourg rapporte leurs inquiétudes, mais aussi leurs espoirs.

Les Hongrois ont en partage avec les Slovaques un passé turbulent. Les seconds ont fait partie de la Grande Hongrie pendant près de mille ans. La dissolution de cette monarchie multiethnique à la fin de la première guerre mondiale et la signature du traité de Trianon en 1920 ont fait émerger les Slovaques comme nation. Le sud de la Slovaquie est maintenant peuplé par une importante minorité hongroise et les Hongrois constituent 10% de la population slovaque. Depuis lors, les relations entre ces deux pays ont été marquées par des querelles nationalistes.

Il existe dans une frange de la société hongroise un rêve européen Hongrois qui s’apparente plus à celui de la Grande Hongrie. La première loi adoptée par le gouvernement hongrois actuel (la droite hongroise), dite loi sur la double citoyenneté, a été interprétée en Slovaquie comme une tentative de re-modification des frontières entres les deux pays. A peine un mois après le début la présidence hongroise du Conseil de l'Union européenne, la politique de Viktor Orbán inquiète d'autant plus ses voisins slovaques.

L'attitude inquiétante du gouvernement Orbán

Eduard Kukan, ancien diplomate et ancien ministre des affaires étrangères slovaque est aujourd'hui député au Parlement européen au sein du PPE. Il a exprimé son inquiétude concernant le comportement « trop fier » des Hongrois et leurs allusions à la Grande Hongrie.

« Le style arrogant d'Orbán n'a plus sa place dans l’Europe unifiée d'aujourd'hui. L'approche hongroise est celle du passé. Les Hongrois se concentrent néanmoins sur ces questions au lieu de regarder vers l'avenir. On devrait plutôt penser à une cohésion plus forte en Europe. L'attitude hongroise ne va pas assurer la paix sur le continent européen ».

Lire la suite de l'article La présidence hongroise vue par les députés slovaques sur le blog de cafebabel.com Strasbourg

Photo : (cc)Swobodin/flickr