la fin de l'enfant unique en chine

Article publié le 3 décembre 2013
Article publié le 3 décembre 2013

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

En novembre, la Chine a renoncé à la loi de l'enfant unique. Une annonce qui a fait parler la presse internationale. Une réelle révolution pour la politique démographique du pays ?

En novembre, la Chine a renoncé à la loi de l'enfant unique. Une annonce qui a fait parler la presse internationale. Une réelle révolution pour la politique démographique du pays ?

Ce changement s'applique seulement aux couples dont au moins l'un d'entre eux est enfant unique. Les Chinois pourront avoir seulement deux enfants mais cela concerne déjà des millions de Chinois, comment souligne le journal espagnol abc :

« El nuevo criterio para poder tener un segundo hijo afectará de entrada de modo positivo a millones de matrimonios chinos. »

La Chine contrôle la natalité depuis 30 ans du fait de sa nation très peuplée :

« A China é, atualmente, o país mais populoso do mundo, com cerca de 1,3 mil milhões de habitantes. », dit le quotidien du Portugal Diario de Noticias.

Cette restriction avait été lancée en 1979. Depuis cette date, la Chine a connu des millions d'avortements, comme le rappelle le quotidien italien Corriere :

« I medici cinesi hanno praticato 336 milioni di aborti e hanno sterilizzato 196 milioni di uomini e donne. »

Le dessinateur de la télévision française Tv5, Ali Dilem, ironise sur cette situation avec un dessin. Selon lui, le symbole de la Chine deviendra le lapin à la place du panda. L'emblème noir et blanc de cette nation représentant la paix et la tranquillité sera-t-il détrôné par le lapin, animal très fertile ?