La conférence sur le climat peut-elle réussir ?

Article publié le 30 août 2015
Article publié le 30 août 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

En mars 2015, seul 13% des Français faisaient de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité, en plus d'un accord financier, il reste donc à mobiliser l’opinion publique sur l’utilité de ce combat. Pour y parvenir, les entreprises publiques comme EDF et TV5 sont mises à contribution, tout comme la ville de Paris…

Le président français François Hollande a fait de la COP21 une priorité de la fin de son quinquennat. Cependant, plus que d’engagements politiques, la planète nécessite des engagements financiers ; c’est pourquoi, « sans les 100 milliards [promis aux pays du Sud], il n'y aura pas d'accord à Paris » a prévenu le chef de l’Etat.

Ainsi, alors que de nombreux pays africains ont souhaité s’engager activement dans la lutte contre le réchauffement climatique, beaucoup sollicitent aussi l’aide des pays industrialisés et du Fonds Vert pour le climat. C’est notamment le cas du Gabon, du Maroc, de l'Éthiopie et du Kenya qui furent les premiers du continent à participer au processus des contributions nationales (INDCs en anglais)…

Et pourtant, le réchauffement climatique reste loin d’être une priorité dans l’opinion. En mars 2015, seul 13% des Français interrogés par BVA considéraient ce sujet comme prioritaire. Pire encore, les universitaires de Yale estiment qu’au moins « la moitié de l’humanité n’est pas consciente du changement climatique ».

C’est donc pour sensibiliser la population à ces enjeux que la Fondation EDF organise l’exposition « climats artificiels ». Du 4 octobre au 28 février, des artistes contemporains comme Yoko Ono et Hicham Berrada vont se donner rendez-vous dans le 7ème arrondissement de Paris pour porter ce message. Près de 30 œuvres y seront exposées, afin d’évoquer le rapport de l’homme à la nature.

Mais l’énergéticien n’est pas le seul à s’impliquer pour alerter l’opinion sur les enjeux du réchauffement climatique. La chaine de télévision TV5 Monde est aussi officiellement partenaire de la COP21. Concrètement, elle va réserver une case dans ces programmes pour des documentaires hebdomadaires, dédiés au climat, à l’environnement et au développement durable. 

Enfin, à moins de 100 jours de l’évènement, la ville de Paris s’associe également à la mobilisation générale. En attendant de recevoir les délégations des 196 parties prenantes, et d’accueillir la marche des citoyens, elle a notamment aménagé les berges de Seine jusqu’au 4 octobre afin de prouver que des solutions concrètes existent déjà…