La blague de l’Union africaine

Article publié le 4 juillet 2009
Article publié le 4 juillet 2009
Aujourd’hui Noway ! fait un petit focus sur une autre Union que l’européenne en rapport avec l’actualité. Critiquer les Africains, c’est toujours périlleux, car le politiquement correct fait que ce n’est jamais de leur faute. Sauf qu’en ce qui concerne l’Union africaine, c’est quand même leur bébé...et pas de quoi s’extasier.

Le projet d’une unité africaine ou quelque chose se rapprochant est apparu au moment de la décolonisation en 1963. Ce n’est qu’en 2002 que l’organisation qui rassemble aujourd’hui 53 pays décide de se nommer Union africaine. 

En regardant un peu le mode de fonctionnement, l’ambition affichée et les mécanismes existants, on remarque tout de suite l’influence de l’UE avec une Commission, une Cour de Justice, une tentative de supranationale (tentative, notez le bien), un embryon de politique régionale (en cas de besoin). Mais les similitudes s’arrêtent là. Depuis plusieurs jours, après les changements opérés lors du Sommet de Syrte, beaucoup de médias posent la question : est-ce le premier pas vers l’unité africaine ?

Honnêtement, soyons un peu sérieux. Si de notre vivant nous voyons l’unité africaine, c’est que notre espérance de vie aura doublé. Ces pays sont déjà en proie à des problèmes identitaires internes alors que faire de l’africanité ? Surtout que Kadhafi vient d’annoncer la couleur : il voudrait que les îles des Caraïbes entrent dans l’organisation. Car oui, si ces îles ne sont pas africaines géographiquement, elles le sont par la culture…Bof, défendable mais pas trop puisque cela voudrait dire qu’il n’y a pas eu de métissage.

Surtout qu’il faut dire une chose : l’UA est avant tout un des plus grands rassemblements de présidents à vie de la planète…Un ramassis de dictateurs, bafoueurs des Droits de l’Homme à plein temps. Et presque fiers de le faire puisque sur le site de l’organisation on peut lire :

« La Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, adoptée en 1981 à Nairobi, qui a conduit à la création de la Commission des droits de l’homme et des peuples, dont le siège est à Banjul (Gambie), ainsi que la Déclaration et le Plan d’action de Grand-Baie, deux instruments adoptés par l’OUA pour promouvoir les droits de l’homme et des peuples sur le continent ». Fallait oser…a se demander si leur Cour de Justice à des compétences dans ce domaine…Même si cela ne les dérange pas de vilipender et de cracher sur la Cour Pénale Internationale.

Et que dire de la création d’un Monsieur « Défense » et d’un Monsieur « Affaires étrangères » africains si ce n’est que c’est une énorme blague. Comment des pays comme le Tchad et le Soudan (tous deux membres du smilblick) vont se mettre d’accord alors qu’ils s’entretuent régulièrement. Bien sur que l’UA envoie régulièrement des troupes dans des pays en proie au chaos mais leur efficacité sur place est très relative. Enfin, quand les troupes arrivent sur place tout du moins…

Finalement, l’UA ne sert qu’à une chose et ne tient que par une chose : taper sur le reste de la planète et dire comment les Occidentaux sont méchants. En protégeant l’un des leurs contre la CPI mais aussi en réclamant des territoires appartenant toujours aux anciennes puissances coloniales comme Mayotte, La Réunion, les Açores, les Canaries, etc… La bonne vieille méthode de l’ennemi commun pour unifier le tout. Pas très solide tout ça même si Kadhafi aime beaucoup. Finalement notre bonne vieille Union européenne non-démocratique, bureaucratique et éloignée des citoyens n'est pas si mal que ça...