L’ Europe des Théâtres #2: La programmation de l’Atelier de réparation de télévisions à Athènes

Article publié le 27 juin 2012
Article publié le 27 juin 2012
27 juin 2012 – 21h Guantanamo de Frank Smith Traduction du français Dimitris Alexakis Direction Fotini Banou Avec Isabella Kyriazi, Anthi Founta, Stéfanos Kosmidis Musique originale de Stélios Antonopoulos Le 23 janvier 2006, quatre ans après l'ouverture du camp pour terroristes présumés sur sa base navale de Guantanamo, le Pentagone est contraint par la presse américaine, au nom de la liberté
d'information (Freedom of Information Act), de rendre publics les comptes-rendus d'interrogatoires de plusieurs centaines de prisonniers. Le département de la Défense décide de ne pas faire appel, s'incline et livre trois cent dix-sept procès-verbaux, certains comportant les noms des détenus sous la forme de CD-rom ou accessibles à la demande sur son site Internet. Frank Smith se saisit des documents publiés, les déverrouille pour en faire une suite de récitatifs. Ça se lit comme une enquête pour dire l'innommable, par les seuls moyens de la langue.

Frank Smith est producteur à France Culture, où après avoir été à la tête, avec Philippe Langlois, de l'Atelier de création radiophonique, l'émission culte dédiée à la création radio et sonore (plus de 400 collaborations sur dix ans), Frank Smith anime désormais La poésie n'est pas une solution, une émission consacrée à la poésie contemporaine des cinq continents. Il est également éditeur, directeur-fondateur de la collection ZagZig aux éditions Dis Voir, collaborateur au journal L'Impossible/L'autre journal (direction Michel Butel) et membre de la plateforme littéraire internationale 'Global conceptualisms' instruite par l'écrivain Vanessa Place, en collaboration avec l'Université de Pennsylvanie et la revue en ligne Jacket2.

28 juin 2012 – 21h Brûle ! de Ludovic Pouzerate Traduit du français par Dimitris Alexakis Direction Ludovic Pouzerate Avec Spyros Perdiou, Yannis Nikolaou, Giannis Tsourounakis

Au départ c'est une histoire de pères noël. Et ceux-là sont manutentionnaires. Ils travaillent en sous-sol. Dans un local de Zone d'Activité. C'est là qu'ils oeuvrent à faire prospérer leur petite entreprise. En pleine période des fêtes. Mais aujourd'hui. Le jour de la pièce. Dehors. Ça éclate. Pour finir en chaos complet. D'autres pères noël que les notre travaillent à d'autres noëls. Sauf qu'ils sont bien plus énervés. Bien plus perdus. Bien plus violents.

Ludovic Pouzerate est formé tout d'abord comme acteur avec Annie Noël Reggiani, Philippe Girard, Gennadi Bogdanov (GITIS) et Zygmunt Molik (Théâtre Laboratoire) il joue de 1998 à 2006 dans de nombreuses productions avec notamment Françoise Lepoix, Christine Letailleur et principalement avec Arnaud Meunier, tout en écrivant en parallèle.

Désirant mettre en scène ses propres textes il crée en 2007 le groupe Krivitch et réalise un premier travail sur son texte Moi-Je / Wouf-Wouf ! (2007) monologue répété au Forum de Blanc Mesnil et présenté au Théâtre Paris Villette, cette maquette débouche sur une résidence pour la compagnie à Mains d'oeuvres à Saint Ouen de 2008 à 2010. La chaîne y est créée (2009) ainsi que la performance de Ludovic Dissertation du Névropathe également donnée au festival Poésie sonore # 1 à la Maison de la poésie de Paris (2010).

Le spectacle en appartement Grands Espaces y est également créé (2010). Sa dernière création BRÛLE ! a eu lieu en septembre 2011 au Théâtre Gerard Philippe-Centre Dramatique National de Saint-Denis avec notamment l'aide à la production de la DRAC Ile-de-France et d'ARCADI. Le groupe Krivitch est compagnie associée au Collectif 12 à Mantes-la-Jolie. Il est membre du collectif de compagnies 360 qui bénéficie du soutien du Conseil Général du 93 au titre de sa résidence départementale. La prochaine édition du Festival 360 aura lieu en juin 2013 au Centre Dramatique National de Montreuil. Ludovic a participé à larevue Théâtre / Public n°184 consacrée aux écritures théâtrales les plus actuelles. La chaîne est éditée aux Editions d’ores et déjà.