Kostas Balafas : le maquis en Épire 1940-1944

Article publié le 7 février 2011
Publié par la communauté
Article publié le 7 février 2011
Traduit du grec par Jean-Marc Laborie Le musée Benaki présente l’exposition « Le maquis en Épire 1940-1944 » avec des photographies de Kostas Balafas, un des principaux représentants de la photographie humaniste d’après-guerre.

ΜΟΥΣΕΙΟ ΜΠΕΝΑΚΗ ΦΩΤΟΓΡΑΦΙΚΟ ΑΡΧΕΙΟ ΜΠΑΛΑΦΑ Κ Lui-même engagé dès 1943 dans les rangs du 85e régiment de l’ELAS, mouvement de la Résistance grecque, K. Balafas a immortalisé avec son objectif la lutte du peuple épirote contre l’Occupant. Il a conscience au cours de ses prises de vue qu’il immortalise des moments historiques qui devront être transmis aux générations suivantes. La Résistance pourtant châtie celui qui ne se soumet pas à l’interdiction de photographier, mais lui ose.

ContentSegment_17276621_W232_H250_R0_P0_S1_V1_Jpg.jpg Il photographie ceux que les Allemands ont pendus au bord du lac de Ioannina, Todoulou et Foridis. Il photographie les actes de résistance, les conditions de vie des résistants, les lamentations des mères...

mnimes6.jpg Il devient photoreporter de la Résistance et prend près de 2000 photos.

Resté dissimulé pendant 31 ans sous le plancher d’une maison de Ioannina, l’ensemble des photographies a été rassemblé en 1991par l’auteur qui a édité à ses frais l’ouvrage « Kostas Balafas, Le maquis en Épire, Photographies en noir et blanc 1940-1944 ».

La série de photographies de la Résistance en Épire, conservée au musée Benaki avec le reste de son œuvre, est présentée sur le site de la rue Pireos. L’exposition se tiendra du 11 février au 30 avril 2011. Plus de renseignements : www.benaki.gr.

Konstantina M. Source : Journal To Vima