Jours divins

Article publié le 18 janvier 2006
Article publié le 18 janvier 2006

Que nous apprennent les noms des jours de la semaine ? Outre-Rhin, cette énigme semble facile à résoudre. De nombreux Allemands consciencieux pensent que le mardi, « Dienstag » vient de « Dienst », le devoir. Les moins travailleurs considèrent le vendredi, « Freitag » comme le jour du temps libre (« frei Tag »). Funeste erreur ! Car les noms des jours en Allemagne remontent à l’époque de Charlemagne. Celui-ci cherchait désespérément à remplacer les dieux du calendrier romain qui se cachaient dans les noms des journées. Mars, dieu de la guerre fut donc substitué par son collègue germanique Diu. C’est pour cela que le deuxième jour de la semaine s’appelle mardi en France et « Dienstag » ou « Tuesday  » chez les Allemands et les Britanniques. La séduisante Vénus elle-même a dû laisser sa place à sa concurrente teutonne Freya : alors que les Français se réjouissent de l’approche du week-end le vendredi, les Allemands et les Anglais adorent le « Freitag » ou « Friday ». Mais Charlemagne fut confronté à un problème délicat : il ne put trouver de remplaçant à Mercure, dissimulé dans le français mercredi. Ce jour s’appelle donc en allemand « Mittwoch » puisqu’il se trouve au milieu (« Mitte ») de la semaine. Le seul jour outre-Rhin qui tient ses promesses…