Journée du coût de la vie : Budapest est-elle la capitale la moins chère d'Europe ?

Article publié le 10 décembre 2008
Article publié le 10 décembre 2008
Douze équipes locales de cafebabel.com, de Sofia à Londres, ont passé simultanément une soirée au cinéma suivie d'un dîner, d'un verre et d’un retour à la maison en transports publics. Et les prix ne se ressemblent pas du tout d’un pays à l’autre...

(kwazar/flickr)Vera parcourt Sofia dans sa petite voiture française. Cela lui coûte moins cher que de prendre le tram ou le « marshrutka », un minibus très populaire dans les Balkans ; les transports publics de la capitale bulgare sont horriblement chers. Pourtant, en principe, avec un euro on peut aller loin en Bulgarie. La soirée spécial « coût de la vie » vécue par l’équipe de cafebabel.com à Sofia est revenu à 20 leva, qui équivalent à 10,24 euros, par personne. 

C'est moins cher au sud

Notre petite enquête révèle aussi un fossé entre le nord et le sud de l'Europe. Globalement, plus on va au sud, moins l'on paie pour manger ou se loger. Les reporters de Babel à Lyon, Istanbul, Clermont-Ferrand et Séville ont tous dépensé entre 16 et 20 euros pour cette soirée. A Athènes, on peut même assister à un spectacle pour ce prix, et il y a plus de scènes de théâtre dans la capitale grecque qu'à Londres, raconte Elina.

(Köttbullekvist/flickr)

Paris, Lyon et Séville proposent un service de location de vélos avec distributeur automatique. Il suffit d'avoir une carte bancaire pour emprunter un vélo, mais les tarifs sont très différents dans les trois villes. Paris, la Mecque du tourisme, détrousse-t-elle les touristes ? L'équipe basée à Paris, la Parisienne de Babel ont un pouvoir d’achat plus limité dans une des villes les plus chères d'Europe. Une soirée typique en ville coûte entre 25 et 30 euros, et c'est peu comparé aux Suédois qui paient une fortune pour boire une bière. Waldemar à Stockholm dépense environ 27 ou 30 euros pour sortir le soir, ajoutant ainsi un élément scientifique à notre expérience : l'index Big Mac est un moyen informel qui permet de comparer la parité de pouvoir d'achat entre chaque pays.

Un Big Mac entre copains

(habeebee/flickr)Pour les membres de l'équipe strasbourgeoise, plutôt bons vivants, manger dans des fast-foods est une épreuve. Ils auraient préféré la traditionnelle « flammekueche » alsacienne, mais ils ont finalement terminé la soirée en se gavant de « happy meals ». Autre particularité culturel : Cologne qui est le seul endroit en Allemagne où l'on sert la bière dans des verres de 20 cl qui ressemblent à des tubes à essai. Cette boisson (certains disent que ce n'est pas de la bière) est appelée « Kölsch » et coûte 1,30 euros le verre.

Mais la Babelville où on en a vraiment pour son argent, c'est Budapest. Eva, Judit et Veronika ont passé une nuit en plein centre ville pour la ridicule somme de 7,34 euros par personne. Toutefois, elles vous diront aussi que le revenu moyen en Hongrie s'élève à 430 euros, ce qui veut dire que pour les Hongrois, la vie est chère à Budapest. Les résultats de la Journée du Coût de la vie de cafebabel.com donnent donc des indications relatives. Et comme l'a rappelé l'équipe de Babel Auvergne, une soirée avec de bons amis n'a pas de prix!

Le concept de la Journée du Coût de la vie est né lors de l'université d'été de cafebabel.com à Isola Polvese en Italie, quand les représentants des équipes locales du réseau ont décidé de contribuer aux missions d'EU Debate on the ground et de se mobiliser lors d'une journée d'action consacrée au sujet du débat organisé. A Tallinn, des babéliens ont discuté, le 25 octobre, de l'entrée de l'Estonie dans la zone Euro.