Journée de l'Europe 2016 : Portes ouvertes aux institutions européennes à Bruxelles

Article publié le 2 juin 2016
Article publié le 2 juin 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Samedi 28 mai 2016, les institutions de l'Union Européenne à Bruxelles ont ouvert leurs portes au public. Environ 18 000 citoyens ont pu profiter de cette initiative. Le thème de cette journée cette année était "Unie dans la diversité" - la devise de l'Union Européenne. 

Samedi 28 mai, le public avait l'opportunité de visiter le Parlement européen, la Commission européenne, le Conseil européen, le  Conseil de l'Union Européenne, le Comité économique et social européen, le Comité des régions et le Service européen pour l'action extérieure. De 10 à 18 heures les institutions de l'UE ont proposé de nombreuses activités avec différents thèmes comme par exemple la lutte contre le réchauffement climatique, l'immigration, le plurilinguisme ou les compétences numériques. Les visiteurs avaient également la possibilité de discuter avec des politiciens de l'UE, comme le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Le travail des interprètes à la Commission européenne

Avec environ 18 000 réunions par an dans les différentes institutions européennes où l'on parle 24 langues différentes, les interprètes de conférence sont des liens essentiels entre les participants de pays différents. Lors de cette Journée de l'Europe, il était non seulement possible de s'asseoir dans une salle de réunion de la Commission européenne, mais également d'entrer dans les coulisses et d'assister au travail des interprètes dans leurs cabines.

Les interprètes de conférence des institutions de l'UE traduisent vers leur langue maternelle, mais doivent maîtriser au moins une autre langue. Plus un interprète possède de langues, plus il est opérationnel. En principe, il y a deux interprètes par cabine où ils se relaient toutes les demi-heures.

Pourquoi les interpètes sont-ils si importants pour les institutions de l'Union Européenne ? A l'heure actuelle, seule la moitié des Européens comprend l'anglais. C'est de surcroît essentiel que chaque participant puisse s'exprimer dans sa langue maternelle car des décisions importantes pour toute l'Europe y sont prises, et les représentants de tous les pays doivent bien les saisir. Les interprètes sont donc les garants d'une bonne communication et d'une bonne compréhension.

Visite guidée au Conseil européen

Au Conseil européen, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays se réunissent pour des sommets de l'UE en principe 4 fois par an. En temps de crise, comme l'année dernière, 3 fois plus de réunions ont été organisées. Lors de ces sommets, le programme d'actions de l'UE est établi et le Conseil européen permet de trouver des compromis entre les pays membres.  

Lors de cette journée de l'Europe, des visites guidées en allemand, en anglais, an français et en néerlandais étaient proposées. Contrairement aux visites de la Commission où tout le monde pouvait déambuler librement du rez-de-chaussée au 13ième étage, les visiteurs étaient ici encadrés et devaient rester avec leur groupe. A la fin de la visite, ils pouvaient visiter dans l'atrium les stands des 28 pays membres pour en apprendre un peu plus sur chaque Etat.

Dans l'ensemble, les différentes institutions de l'UE ont proposé un programme intéressant et éclectique, aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Les thèmes choisis cette année étaient d'actualité et avaient un rapport direct avec les citoyens qui vivent et travaillent dans l'Union Européenne.