Je cherche un compagnon de voyage !

Article publié le 26 avril 2016
Article publié le 26 avril 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Photo: Cau Napoli / Flickr  

C'est incroyable comme le monde a changé. Voyager en auto-stop sur la route comme on le voit dans les vieux films de voyage semble appartenir au passé. Aujourd'hui, on n'attend plus des heures et des heures au bord de la route, avec une pancarte indiquant notre destination, dégoulinant de sueur sous le soleil de midi.

L'auto-stop contemporain est bien plus pratique, et il permet en même temps d'optimiser les voyages en voitures de particuliers ainsi que de protéger les ressources et l'environnement.

Plusieurs sites internet et une nouvelle application iPhone permettent ce que l'on appelle le covoiturage (ou en anglais le Carpooling), la nouvelle façon de voyager. Elle permet de planifier des trajets communs, tant en Espagne que dans toute l'Europe, en cherchant les offres ou en postant des demandes de covoiturage via internet, à partir d'un ordinateur ou d'un téléphone portable. Par exemple, le site conduzco.es propose non seulement des offres et des demandes pour l'Espagne, mais aussi pour huit autres pays : Royaume-Uni, Autriche, Allemagne, Suisse, Pologne, Grèce et France. Avec 3,4 millions d'utilisateurs enregistrés en Espagne et 33 dans l'ensemble des nouveaux pays, le nombre d'offres et de demandes est élevé. On peut dire qu'une nette tendance pour le covoiturage est en train de se développer dans toute l'Europe, bien qu'elle ait encore du mal à percer en Espagne. Lucie, barcelonaise de 27 ans, a par exemple entendu parler de cette possibilité de voyager, mais elle n'en a aucune expérience: "En vérité, je n'y connais rien. Un ami m'a seulement raconté une fois qu'il l'avait fait."trafico.jpg

    Foto: Luis JouJR / Flickr

Le covoiturage, comme toute chose dans la vie, a des avantages et des inconvénients. En période de crise monétaire et financière, cette façon de voyager permet d'économiser de l'argent. De plus, elle permet d'éviter les transports publics, dont les prix ont explosé ces dernières années, ainsi que d'économiser du carburant puisque'on laisse notre propre voiture à la maison. Car les prix du carburant sont aussi loin d'avoir baissé... sans parler des péages de Catalogne et du Pays Basque. En même temps, on fait une grande faveur à l'environnement, puisque l'on pollue moins et que l'on utilise moins de ressources. Pau, 37 ans et habitant à Gérone, pense que les patrons devraient donner une prime aux employés qui organisent des trajets partagés pour se rendre au travail. En outre, il espère fortement qu'un jour, l'idée du covoiturage finira par convaincre tout le monde : "il y a toujours des gens qui n'aiment pas cette option, à cause du fait de ne pas connaître les personnes avec qui elles doivent partager le véhicule. Ces gens-là devraient comprendre que si nous le faisions tous, ce serait mieux pour tout le monde".

Si l'on cherche plus d'avantages au covoiturage, on peut souligner qu'une diminution du nombre de voitures sur les routes signifie une réduction des embouteillages et du bruit de la circulation. Si l'on prend en compte les débats sur la production de CO2, principalement dans les villes, et la volonté politique générale de restreindre l'accès aux zones urbaines à des durées minimales, la diminution du nombre de voitures sur les routes pourrait être un autre élément clé pour atteindre cet objectif. Iván, catalan de 34 ans, est aussi conscient de ces avantages: "je pense que c'est une bonne idée pour optimiser les trajets de véhicules de particuliers, et les gens ayant cette opportunité devraient le faire. Au niveau de la sécurité, je ne vois aucun problème, les assurances minimum obligatoires couvrent tous les passagers qui voyagent dans le véhicule."

Mais il y a un "mais"

carpool.jpgLes assurances minimum obligatoires couvrent tous les passagers, mais le fait que le propriétaire soit payé pour un "service de transport" pourrait engendrer des problèmes juridiques en cas d'urgence. D'un autre côté, on ne sait jamais si le conducteur conduit prudemment et si sa voiture a tous les papiers en règle. Quelques sites internet proposent déjà une option pour évaluer les conducteurs, ce qui pourrait représenter une bonne option pour dissiper les doutes à ce sujet et pouvoir s'informer en amont sur le conducteur. Dans tous les cas, il est possible de choisir entre différents covoitureurs, selon par exemple si ce sont des hommes ou des femmes, et fumeurs ou non-fumeurs.

Un pas de plus

Pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus par le covoiturage, il existe déjà une alternative pour effectuer des trajets moins chers et plus respectueux de la nature; c'est ce que l'on appelle l'autopartage (carsharing). Par exemple, dans plusieurs villes d'Allemagne, il existe déjà cette option. Comment fonctionne l'autopartage ? A tout moment, il est possible de louer une voiture à un prix économique, pour quelques heures ou plusieurs semaines. Selon le tarif, le membre paie ou non une cotisation mensuelle. Après avoir réservé la voiture par téléphone ou sur internet, il suffit d'aller la chercher dans l'une des stations de la compagnie et de la restituer dans une autre sation de la même entreprise.

Selon la compagnie, il faut payer par heures de location, montant global pour les kilomètres parcourus et les prix du carburant. Certaines firmes proposent même des prix qui incluent les frais de carburant. Ce type de partage est recommandé pour les personnes conduisant moins de 12000 kilomètres par an.

Les arguments contre le fait de posséder une voiture semblent être nombreux. Et pour les personnes qui utilisent peu la voiture pour se déplacer, le covoiturage et l'autopartage sont des alternatives qui méritent d'être envisagées. Il existe dans toute l'Europe une nette tendance pour leur utilisation.

Grâce à ces recours, on évite les taxes sur les véhicules, on s'épargne des frais extra imprévus de maintenance ou de réparation de la voiture, et on n'a pas non plus à s'énerver pour trouver une place où se garer et finir par laisser la voiture dans un parking hors de prix.

Voici quelques sites pour la recherche de covoiturages en Espagne:

amovens.com, comuto.es, compartir.org, viajamosjuntos.com, compartocoche.com, comparteviaje.es.

Jasmin Klötzing

Photos Flickr: Cau Napoli // Luis JouJR // London Permaculture