Jaś Kapela : « Niquer la pauvreté »

Article publié le 23 mai 2016
Article publié le 23 mai 2016

Jaś Kapela est poète, écrivain, lauréat du premier slam polonais de l'histoire, et journaliste pour la revue Krytyka Polityczna. Autant de titres et de fonctions qui préfigurent le goût du jeune auteur pour les métaphormoses. Si Jaś voudrait introduire une loi contre la pauvreté, il nous confie aussi être un chien. Entretien aux frontières du réel.

cafébabel : Le monde moderne peut être complexe. Comment décrirais-tu ce que tu fais à un enfant ?

Jaś Kapela : Même moi, je ne suis pas toujours capable d'expliquer exactement ce que je fais. Les enfants sont les mieux placés pour comprendre ça. Le monde n'a pas seulement l'air compliqué, il l'est. Mon rôle, c'est de le décrire, mais aussi de le changer pour qu'il y ait plus d'empathie, de pain et d'humour pour tous. 

cafébabel : On peut tous être des héros, juste pour un jour. Qu’est-ce que tu as toujours rêvé de faire ?

Jaś Kapela : Faire une loi contre la pauvreté.

cafébabel : Pour plein de gens, l’Europe peut être un truc très chiant. Alors, comment la rendre plus sexy ?

Jaś Kapela : La majorité des gens n'ont jamais été en Europe, mais ce qui est sûr, c'est que presque tout le monde veut venir la visiter. D'un côté, de nombreux migrants voient le Vieux Continent comme un endroit particulièrement attirant, d'un autre côté, on dirait que nos élites, elles, se demandent comment inverser cette tendance.

cafébabel : Qu’est-ce qui t'indigne le plus dans le monde d’aujourd’hui ?

Jaś Kapela : Le fait que nous ayons assez de ressources pour que personne ne vive dans le besoin et que l'on n'arrive pas à atteindre cet objectif. Au contraire, on dirait franchement qu'on s'en éloigne avec le réchauffement climatique.

cafébabel : Ce monde ne semble tolérer rien d’autre que la perfection. Mais toi, quelle est la faiblesse qui t'inspire le plus d’indulgence ?

Jaś Kapela : Je tolère la plupart des défauts. Même quelqu'un qui mange des êtres sensibles inanimées. Je n'exige la perfection de personne, je préfère l'empathie et une certaine réflexion.

cafébabel : Il paraît qu’Internet sait tout. Testons-le en révélant ce que Google ne sait pas de toi.

Jaś Kapela : Il ne sait pas que j'ai 12 ans et que je suis un chien.

cafébabel : Imagine qu’un jour tu deviennes le représentant de la jeunesse du monde entier. Quel serait ton principal message ?

Jaś Kapela : Niquer la pauvreté, en versant des produits chimiques sur tous ceux qui gagnent moins de deux dollars par jour. 

cafébabel : Quelle est la première chose que tu fais le matin, quoi qu’il arrive ?

Jaś Kapela : J'essaye de me dire que c'est un autre jour, que j'ai survécu à beaucoup d'autres et que celui-ci ne fera pas exception.

cafébabel : Si tu pouvais inventer un truc auquel personne n’a pensé, ce serait quoi ?

Jaś Kapela : Le Perpetuum mobile, une source d'énergie inépuisable.

cafébabel : L'Europe est suspendue au référendum du Brexit. Pour paraphraser les Clash, « should they stay or should they go » ?

Jaś Kapela  : S'ils sortaient de l'UE, en plus d'être le pays qui accueille le plus grand nombre d'obèses en Europe, on saurait qu'il accueille aussi le plus grand nombre d'imbéciles.

__

Le dernier livre de Jaś Kapela, Dobry Troll, est sorti le 10 mai 2105 en Pologne aux éditions Krytyka Polityczna. 

___

Pas mal de Big Fish nagent dans le grand bassin européen et certains méritent de sortir la tête de l'eau. Avec sa nouvelle série d'interviews, cafébabel vous promet d'aller pêcher plus profondément dans la vie de plusieurs grands noms du continent.