Isak Gerson, fondateur de l'église du Kopimisme : « La loi ? On l'ignore »

Article publié le 3 février 2012
Article publié le 3 février 2012
« Nous ne croyons absolument pas en dieu ». Pourtant, à 20 ans, cet étudiant suédois en philosophie, a monté une église. La religion ? Le Kopimisme (dérivé de l'anglais « copy+me »). Une église sans hiérarchie, où 6000 membres éclairés encouragent en permanence les internautes à partager tout type de fichiers. Sans foi. Ni loi ? Interview mystique.

cafebabel.com : Comment t’est venue l’idée de créer l’église missionnaire du Kopimisme ?

Isak Gerson : Ce n’était pas vraiment mon idée. C’était dans l’air au sein d’un groupe de Kopimistes déjà formé, bien avant que j’aie l’idée d’y rentrer.

cafebabel.com : Dans une interview que tu as accordée au Times, tu dis « Je ne vole pas. Je copie. Comme Jésus avec le pain et le poisson. » Te considères-tu comme le sauveur de l’église du Kopimisme ?

Isak Gerson : Non, je suis une personne élue de manière temporaire. Je ne suis pas un prophète ou une figure sainte, ou je ne sais quoi.

cafebabel.com: Les raccourcis-clavier « Ctrl+c » et le « Ctrl+v » sont considérés comme étant sacrés par les Kopimistes. Comment vouer un culte à ce type de symboles ?

Isak Gerson : Généralement, on tape juste dessus. Ils sont par définition sacrés.

« La loi n’a jamais été un problème pour nous. On l’ignore. »

cafebabel.com : Tu réclames le droit d’accéder librement au savoir. C’est quoi exactement ce que tu veux que les gens copie ?

Isak Gerson : On encourage la duplication à tout-va, peu importe ce qui est copié. Ce qui est important, c’est l’action de copier, en elle-même. Pas ce qui est copié.

« La liberté sur le Web, ça a l’air super cool. Mais, on ne discute pas trop de ça en fait. »

cafebabel.com : Y a-t-il des réunions, des prêtres ou des mécènes pour que l’église prospère ?

Isak Gerson : Pas vraiment. Toutes les participations sont volontaires. Nous avons quelques services collectifs, mais, la plupart du temps, on se rassemble, on copie et on encourage les autres à continuer de copier.

cafebabel.com: Tu as une tactique particulière pour enrôler plus de « croyants » ?

Isak Gerson : Pas vraiment, on se contente de copier.

cafebabel.com : Bon. Qu’est-ce que tu penses de la liberté sur le Net ?

Isak Gerson : La liberté sur le Web, ça a l’air super cool. Mais, on ne discute pas trop de ça en fait. Ce qui est important pour nous, ce n’est pas la liberté de copier mais la copie elle-même. La loi n’a jamais été un problème pour nous. On l’ignore.

cafebabel.com : T’as pas peur de finir en prison quand même ?

Isak Gerson : Je pense que ça en vaut la peine. Et puis le risque n’est pas si grand.

cafebabel.com : Est-il possible d’être à la fois auteur et membre de l’église du Kopimisme ?

Isak Gerson : Je n’y vois aucun problème. On ne considère pas la copie comme du vol. J’écris parce que je veux que les gens lisent ce que j’écris.

cafebabel.com : Qui est le leader de la religion du kopimisme, en privé ?

Isak Gerson : J’ai 20 ans. Je suis en troisième année d’étude de philo. Pendant mon temps libre, je donne un coup de main au café près de chez moi ou j’essaie d’améliorer mon apprentissage de la cuisine végétarienne.

Photo: (cc) courtoisie de diogenesgroup/ Youtube