Isabelle Durant : « L'évaporation de la crédibilité belge sur le terrain européen n'est pas une bonne nouvelle »

Article publié le 22 avril 2010
Publié par la communauté
Article publié le 22 avril 2010
La vice-présidente du Parlement européen Isabelle Durant (Verts-ALE) a estimé dans un communiqué que « cette crise mine gravement l'image de la Belgique à l'échelle de l'UE ». Selon l’eurodéputée, la présidence belge du Conseil européen prend le chemin de la présidence tchèque au cours de laquelle le gouvernement de Mirek Topolanek avait chuté suite à une motion de censure.
Mme Durant indique qu’au niveau européen : « on comptait sur les belges pour tirer le meilleur parti du Traité de Lisbonne pour tailler à l’Union Européenne un costume à bonne dimension. » Et il est vrai qu’avec Herman Van Rompuy à la présidence permanente du Conseil, le pays pouvait espérer une collaboration étroite. Un gouvernement limité à la gestion des affaires courantes pourrait assurer la présidence européenne, mais pour un pays qui a toujours fait figure de machine à compromis, cela représenterait une perte de crédibilité énorme.

En attendant à la Chambre, le Vlaamse Leeuw résonne

Des députés du partis d’extrême droite le Vlaams Belang ont entonné l’hymne flamand et déplié une banderole appelant à l’indépendance de la Flandre et ce sans être interrompus par la sécurité. Le Président de la Chambre, Patrick Dewael, a quant à lui annulé la séance plénière prévue ce jour. Cela permet au pays de gagner du temps et d'éviter une crise majeure.