Interview de Wladimir Kaminer, écrivain

Article publié le 14 avril 2009
Publié par la communauté
Article publié le 14 avril 2009
C'est en 1990, à l'âge de 23 ans, que Kaminer débarqua à Berlin. Quittant l'Union Soviétique en perdition, il fit son nid dans la capitale allemande et devint vite le russe le plus célèbre du pays en publiant « Schönhauser Allee » ou « Ich bin kein Berliner », recueils d'histoires berlinoises perspicaces et à l'humour espiègle.
Depuis 10 ans maintenant, il anime aussi en tant que DJ les soirées Russendisko du Kaffee Burger.

Qu'est ce qui est typiquement berlinois?

Le mélange. Ici chacun finit par trouver sa propre communauté, de l'amateur d'éléphant au fou de musique expérimentale ouzbecke. Pourtant tous ces groupes se côtoient souvent sans se connaître. Si vous ne m'aviez pas interviewé, je n'aurais jamais entendu parler de Berlin Poche ! La grande gueule est aussi typiquement berlinoise : les Berlinois disent toujours , il suffit de voir les résultats des référendums locaux. Ils n'ont jamais dit .

nonoui

De la politique, vous vouliez en faire à la place de Wowereit. Que fait-il donc de travers ?

Il y a deux ans je prétendais me présenter à l'élection municipale de 2011. Mais ce n'était qu'une menace, je ne quitterais mon job d'écrivain pour rien au monde. J'ai en fait l'impression que la politique actuelle du maire est de faire de Berlin une capitale européenne comme les autres. Il nous faut plus de maisons délabrées, plus de graffitis et plus de chômeurs déguisés en soldats prenant des photos avec les touristes !

Vous venez de publier « Il n'y avait pas de sexe dans la société socialiste : légendes et malentendus du siècle dernier », où voulez-vous en venir ?

J'ai envie de parler de la vie de tous les jours dans l'Union Soviétique. Cela fait vingt ans maintenant qu'elle a disparu et plus personne ne sait réellement ce qu’il s'y passait. Elle a été complètement mystifiée.

Quelle est votre conception de l'écriture ?

Écrire simplement du vrai, du vécu. Je ne supporte plus la littérature et le théâtre prétentieux où des auteurs parlent de gens qu'ils n'ont jamais connus, de choses qu'ils n'ont jamais vues, de sentiments qu'ils n'ont jamais ressentis.

Qu'est-ce qui se trouve sur votre table de nuit ?

Une biographie d'Alexandre Ier de Russie. J'adore lire des intellectuels qui se creusent les méninges sur la vie de grands hommes.

Vous avez obtenu la nationalité allemande, qu'est-ce que ça fait ?

Vous avez entendu parler du nouveau yaourt Danone probiotique à base de bactéries aux vertus digestives issues du rectum de la vache ? Danone a bien sûr rassuré tout le monde en déclarant que les bactéries étaient cultivées en laboratoire et qu'elles n'étaient que la progéniture à la trentième génération des bactéries bovines d'origine. Mais cela n'a pas empêché la levée de bouclier des associations de consommateurs : une fois issu du cul, toujours issu du cul ! Eh bien pour moi c'est pareil ! J'ai bien un passeport allemand mais il ne trompe personne car il indique bien que je suis né à Moscou et que je m'appelle Wladimir.

Article paru dans l'édition du mois d'avril de Berlin Poche.