Inondations en Europe de l'Est : politique en eaux troubles ?

Article publié le 10 août 2010
Article publié le 10 août 2010
Allemagne, Pologne et désormais République tchèque. Les inondations de ces dernières semaines se suivent et se ressemblent... Trop. Pour les éditorialistes européens, le manque de mesures préventives et l'irresponsabilité de certains politiques sont plus à blâmer que la nature destructive.

NRC Handelsblad - Pays Bas : la Pologne et le manque de prévention

Les inondations en Europe centrale montrent que les politiques ont pris des mesures préventives insuffisantes, estime le quotidien NRC Handelsblad, qui critique surtout la Pologne : « L'Allemagne a fourni le travail nécessaire mais le voisin polonais n'en fait pas assez. Les conséquences graves de ces négligences sont visibles ces jours-ci en Europe centrale. … En outre, les Polonais continuent de commettre l'erreur que l'on n'a pas su éviter partout non plus aux Pays-Bas : ils continuent de construire inlassablement dans les bassins fluviaux et dans les régions inondables. Des interventions structurelles qui renforcent la sécurité, un bon entretien des digues, une évaluation minutieuse avant le déboisement des forêts. … Ce sont des décisions, des mesures préventives que les politiques ne peuvent réellement valoriser lorsqu'elles sont prises, mais qui peuvent être vitales. »

(Article publié le 10.08.2010)

Mladá fronta Dnes - République tchèque : que ça serve de leçon

Dans les régions de République tchèque touchées par les crues ce week-end, les travaux de nettoyage viennent de commencer. Dans une tribune au quotidien libéral Mladá fronta Dnes, le directeur-adjoint des autorités hydrométéorologiques tchèques Radim Tolasz se demande pourquoi aussi peu de leçons sont tirées des inondations catastrophiques qui se multiplient : « Une partie de la population ne suit pas les alertes météo, une autre partie n'y croit pas, et seule une partie cherche des informations complémentaires et tente de s'y conformer. L'annonce de fortes chutes de pluie ne doit pas être un signal de crue, mais au moins un message de haute vigilance pour tous ceux qui vivent près de l'eau. Nous nous habituons malheureusement à des informations prédisant de fortes pluies et ne leur accordons pas une importance suffisante. Comment est-il possible sinon que certains refusent d'être évacués ? Ce comportement n'est pas seulement dangereux pour sa propre personne et pour les proches, il mobilise inutilement les secouristes quand il est presque déjà trop tard. »

(Article publié le 10.08.2010)

Fakt - Pologne : des politiques lâches

 100.000 personnes ont du quitter leur habitation

Les graves crues du week-end dernier ont détruit plus de 1.000 maisons et laissé derrière elles des dégâts considérables dans la ville de Bogatynia, dans le sud-ouest de la Pologne. Le journal à sensation Fakt condamne le fait que personne ne veuille assumer la responsabilité de l'ampleur de cette catastrophe : « Le maire s'est plaint que personne ne l'avait averti de la vague de crue. Le ministre a répondu que ses fonctionnaires auraient bien informé les collectivités territoriales de la prévision météo. "Mais quelqu'un ne l'a pas vraiment pris au sérieux", a-t-il déclaré. Lequel des deux ment ? Nous ne le saurons pas. Ce n'est pas important. Mais il est impossible que personne n'assume la responsabilité de la destruction de la ville. L'hydrologue responsable peut reprendre à son compte l'expression selon laquelle "on ne peut pas gagner contre la nature". … Ils peuvent répéter encore 100 fois qu'il est impossible de prévoir une situation comme celle à laquelle nous avons été confrontés à Bogatynia. … Mais il a plu, il pleut toujours et il continuera de pleuvoir. »

(Article publié le 10.08.2010)

28 pays - 300 médias - 1 revue de presse. La revue de presse euro|topics présente les thèmes qui animent l'Europe et reflète sa pluralité d'opinions, d'idées et d'humeurs.

Photo : ©Ezequiel Scagnetti/http://www.ezequiel-scagnetti.com/ Vidéo : bfmtv / You Tube