I Festival International de poésie de Paris

Article publié le 7 septembre 2007
Publié par la communauté
Article publié le 7 septembre 2007
L'Asociation Poètes à Paris, organise du 19 au 23 septembre 2007 le I International de poésie de Paris. Axé sur le thème de la “Paix”, il aura lieu dans des espaces publiques, tels que des bibliothèques ou des librairies de la ville, ainsi que des jardins ou même un cimetière.
Il prévoit des séminaires et des conférences, mais aussi des lectures publiques, des spectacles scéniques et des promenades collectives dans les lieux historiques de la poésie à Paris.

La Seine à Paris (Photo, Peter Blapp/flickr)Le but de cette rencontre internationale “n'est ni de se présenter comme atout touristique pour la ville, ni d'animer les soirées parisiennes, mais plutôt de promouvoir le brassage pour favoriser la création poétique”, insiste-t-on depuis l'organisation qui, malgré l'aide prêtée par l'UNESCO et la mairie du 20ème arrondissment de Paris, s'est sentie “seule” à l'heure du financement. D'ailleurs, pour l'instant, on ne sait pas si la périodicité sera annuelle ou biénaleFestival

Cette association, créée il y a seulement 2 ans, “s'est essentiellement développée grâce à Internet”, souligne son responsible, le poète français Yvan Tetelbom. Voilà ce qui explique qu'ils aient pu rassembler plus de 170 poètes venus des 5 continents pour partager ses créations et ses visions entre eux et avec le public, pour contredire l'impression que “les hommes ont plus d'imagination pour faire la guerre que pour se comprendre”, d'après ce qu'on lit dans le playdoyer pour la paix qui préside le festival. “La paix, en tout cas, n'a pas toujours la même signification pour tous”, precise Tetelbom, “n'imaginez pas que c'est la même chose pour un irakien que pour un européen.” Le but de cette rencontre internationale “n'est ni de se présenter comme atout touristique pour la ville, ni d'animer les soirées parisiennes, mais plutôt de promouvoir le brassage pour favoriser la création poétique”, insiste-t-on depuis l'organisation qui, malgré l'aide prêtée par l'UNESCO et la mairie du 20ème arrondissment de Paris, s'est sentie “seule” à l'heure du financement. D'ailleurs, pour l'instant, on ne sait pas si la périodicité sera annuelle ou biénale.

Du Sénat au cimetière

Yvan Tetelbom, poète et organisateur fu Festival International de Poesie de Paris (Photo, YT)

“Nous voulons sortir la poésie de l'abstrait et de l'académique ; ce qui nous intéresse c'est son côté populaire”, affirme Tetelbom. Il faut noter que l'originalité de ce festival réside dans le fait qu'il ne se produit pas seulement dans les classiques salons de lecture. Les évènements incluent des lectures dans des bars et des restaurants comme le mythique Café de Flore, une promenade dans les lieux historiques de la littérature de Paris et même une “flânnerie dans le cimetière du Père Lachaise pour visiter les tombes des poètes illustres”, en plus d'un acte au Sénat sous le sujet “¿Comment changer le monde sans prendre le pouvoir?”. Ceci dit, sans confondre les consciences: “La poésie que nous prônons ne prétend pas faire la révolution pour la révolution, mais parcourir les problèmes contemporains, coller à son temps dans un monde globalisé pour apaiser. Nous voulons poser les bonnes questions”, conclut-il.

Un Tsunami et un poète de 12 ans

Tetelbom assure avoir parié fort sur les nouvelles générations de poètes. Entre eux figureront le slameur Tsunami et Israel Echevarría, un jeune poète bolivien de 12 ans qui partagera la précocité de ses vers “pleins de souffle” avec les . À noter sa présence entre les participants de la française Claude Ber, le tunisien Tahar Bekri ou le franco-argentin José Muchnik. Après quelques décennies durant lesquelles Paris a cessé d'être le centre mondial de la création et la diffusion poétiques, cette rencontre serait peut-être de bon augure pour “réveiller l'Homme et la poésie” dans la ville lumière.

grands

Pour plus d'information sur le programme et les réservations, cliquez ici.

Photo Paris (Peter Blapp/Flickr); Photo Yvan Tetelbom (YT)