HYPOTHÈSE : UNE CIVILISATION PACIFIQUE

Article publié le 9 juillet 2014
Article publié le 9 juillet 2014

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La déclaration remarquable de Stephen Hawking sur les rencontres extraterrestres en 2010, affirme la présence de formes de vie intelligentes sur d’autres planètes, mais son hypothèse met en garde sur la façon de prendre contact avec eux. 

« Si les extraterrestres nous rendent visite, cela pourrait ressembler à l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique, et comme pour les Amérindiens, cela pourrait mal tourner » dit-il.

Avant de condamner cette hypothèse, un peu de logique pourrait aider à faire émerger une pensée plus positive. Un point de vue critique est aussi une avancée pour notre civilisation. Une civilisation entièrement pacifique peut-elle atteindre les étoiles ?

Quand Galilée a affirmé que le soleil ne tournait pas autour de la terre mais que la terre tournait autour du soleil, il a été ridiculisé par les autorités de son temps et par le bon sens européen. On l’a pris pour un fou. Cependant, la science a prouvé que Galilée avait raison. Une histoire semblable arrive aux scientifiques d’aujourd’hui. Une minorité croit qu’il existe une vie extraterrestre alors que le bon sens est de penser que nous sommes seuls dans l’univers. Qui sait ? Peut-être que nos petits-enfants nous ridiculiserons dans le futur comme nous l’avons fait pour nos ancêtres qui pensaient que la terre était le centre de l’univers. Et maintenant, notre génération croit que la terre est le centre de vie de tout l’univers.

Un simple calcul suffit à démontrer la présence d’une vie extraterrestre sur d’autres planètes. Chaque galaxie contient des centaines de millions d’étoiles, chaque étoile possède des douzaines de planètes, ceci représente suffisamment d’espace pour envisager la présence d’une quelconque forme de vie extraterrestre. Même la façon de penser la plus pessimiste peut supposer cela.

Il y a environ 300 milliards d’étoiles dans notre galaxie. Si seulement 0.001% de ces étoiles possèdent une planète ressemblant à la terre, 300 millions de planètes semblables à la terre pourraient exister seulement dans la Voie Lactée.

Si seulement 0.000001% de cette possible forme de vie intelligente se développait, il y aurait au moins 300 civilisations possibles dans différents endroits de la Voie Lactée. Arrondissons ce nombre à un niveau plus pessimiste et supposons que 100 civilisations intelligentes vivent dans notre galaxie.

Les planètes semblables à la terre possèderaient des métaux. Le métal en particulier est l’élément clé pour le développement des civilisations, parce qu’il peut servir à créer des outils, et que ceux-ci vont servir à développer l’intelligence. Imagine, ces 100 civilisations créent leur propres empires, affrontent épidémies, massacres violents et toutes les situations critiques qui forment la mentalité d’une civilisation comme cela s’est passé pour l’homo sapiens – et c’est probablement de la même façon que cela continuera à l’avenir.

Une civilisation peut seulement évoluer quand les individus tirent des leçons du passé. Après la Seconde Guerre mondiale, la civilisation occidentale a appris qu’aucune autre guerre ne devra arriver en Europe. Grâce à l’Union Européenne, les conflits dans les pays européens sont résolus sans qu’une guerre soit nécessaire. Une paix interne en Europe aide le développement du point de vue financier et culturel. Il est assez improbable qu’une Troisième Guerre mondiale survienne entre les pays de l’UE, ni pour les raisons qui ont conduit à la Première et Seconde Guerres mondiales. Ces exemples démontrent que l’Europe a appris de ses erreurs passées.

Développer une pensée philosophique a plus de valeur qu’une avancée scientifique. La science aidera une civilisation à produire des armes nucléaires, mais la philosophie arrêtera cette production. La science sans une compréhension pacifique conduira toujours au désastre.

La guerre en Irak est un autre bon exemple. Les forces de la coalition ont commencé la guerre pour apporter la démocratie en Irak. Le département de la Défense des États-Unis a dépensé dans cette guerre 757.8 milliards de $. Depuis 2003, plus d’un million de personnes sont mortes. Aujourd’hui l’Irak souffre plus que dans la passé. Et la démocratie n’est même pas la solution. La semaine dernière, 30 personnes ont été tuées dans un attentat à Bagdad.

Que se passe-t-il si nous essayons de voir ce scenario sous un autre angle ?

Imagine que le département de la Défense américain donne seulement 1% de son budget pour la guerre aux militants pacifiques, à des organismes pour la santé et à des instituts pour l’éducation qui travaillent en Irak. Ainsi 7.8 milliards de dollars pourraient être utilisés pour des programmes d’échange étudiant comme Erasmus dans le cadre des masters des étudiants irakiens. En 10 ans, ces jeunes bien éduqués d’Irak pourraient développer la démocratie en appliquant des méthodes pacifiques contre le régime. Finalement, la démocratie pénètrerait en Irak grâce à ces personnes brillantes et aujourd’hui, il n’y aurait pas ces rapports statistiques sur les victimes.

Après cette comparaison, le développement philosophique de notre civilisation amènerait cette conclusion : si une autre guerre en Irak se produisait, l’humanité perdrait à nouveau. La guerre d’Irak est une erreur du passé de notre civilisation.

Un autre exemple avec le projet d’intervention militaire en Syrie. Fin août 2013, les ONG britanniques ont stoppé les plans du Premier ministre David Cameron pour soutenir une intervention militaire en Syrie, parce que la société britannique a retenu la leçon de l’erreur du passé.[1]

Ces exemples nous amènent à la conclusion de l’hypothèse d’une civilisation pacifique : une forme de vie intelligente pourrait aller dans les étoiles seulement si cette civilisation est complètement pacifique. Des civilisations non pacifiques continueront à détruire et à consommer les ressources de leurs planètes jusqu’à les détruire. Alors que des formes de vie non dotées d’intelligence ne sont pas capables d’aller sur d’autres planètes.

Si nous retournons à notre calcul de probabilité sur le nombre de civilisations intelligentes dans la Voie Lactée, d’après l’hypothèse d’une civilisation pacifique, peut-être que 5 des 100 formes de vie extraterrestre, sont capables de quitter leur planète pour aller dans l’espace. Elles devraient alors savoir que se battre pour des ressources et contre la faim sont des symptômes artificiels d’une civilisation, parce qu’une civilisation pacifique sait que ces ressources sont suffisantes pour être partagées par tout le monde.

Les films d’Hollywood avec des budgets de milliards de dollars, montrent que l’invasion extraterrestre a des buts d’acquisition d’éléments précieux (comme l’or, les diamants, etc…) sur notre planète. Si les extraterrestres avaient besoin de diamants, ils seraient assez intelligents pour aller sur une planète faite de diamants. [2] L’univers est grand et assez riche pour couvrir les besoins des individus, comme les ressources de notre planète – si elles sont utilisées pacifiquement.

Si par hasard, les extraterrestres nous découvraient, ils devraient ne pas intervenir, parce que l’être humain est une menace pour la paix dans l’espace. Quand un bond scientifique est réalisé par des civilisations extraterrestres, la première réaction d’une civilisation primitive du point de vue philosophique, serait de détruire les autres. Pour cette raison, peut-être que les 5 autres civilisations E.T avancées en philosophie et en sciences observent notre monde violent et se demandent si nous irons aussi dans l’espace, comme la mère oiseau regarde ses oisillons. Si un oisillon peut sortir seul de l’œuf, il mérite de survivre.

L’hypothèse d’une civilisation pacifique souligne que seulement une civilisation entièrement pacifique pourrait aller dans les étoiles et l’hypothèse n’est pas en accord avec la supposition de Stephen Hawking qui affirme que des visiteurs extraterrestres pourraient venir sur la terre pour attaquer les êtres humains.

Références :

  • http://www.reuters.com/article/2013/08/29/us-syria-crisis-britain-idUSBRE97R1BD20130829
  • http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-11942451
  • [1] http://www.reuters.com/article/2013/08/29/us-syria-crisis-britain-idUSBRE97R1BD20130829

    [2] http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-11942451