Hollande : « Sois gay pour une journée »

Article publié le 20 juillet 2009
Article publié le 20 juillet 2009

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Si vous passez vos vacances au Pays-Bas du 17 au 26 juillet 2009, vous verrez peut-être des affiches pour la plus grande fête foraine du monde… Mais derrière les manèges de Tilburg, des tee-shirts roses et un lundi spécial gay débridé. Incontournable.

Tilburg, ville « sans visage » d’origine ouvrière, contournée par les autres Hollandais et maudite même par ses propres habitants, subit une fois par an une transformation rigoureuse : elle devient la scène du plus grand spectacle forain de l’Europe. L’édition de 2009 (la 200e), qui a lieu du 17 au 26 juillet, va accueillir non moins de 237 attractions qui vont occuper le centre-ville dans toute sa surface. Chaque an, la fête foraine de Tilburg, situé au sud des Pays-Bas, attire plus de 2 millions de visiteurs issus de tous les coins des Pays-Bas, voire de l'étranger. C’est en flânant sur le champ forain qu’on se rend compte de l’immensité de ce spectacle : d’un bout à l’autre, le parcours mesure 3,5 kilomètres. Qui a une fois pénétré dans la cohue la sait : à Tilburg, la fête foraine est vraiment pour tout le monde. Dans cette cacophonie émanant des innombrables manèges, jeux de hasard, bars et spectacles de danse, on est entouré de bandes de jeunes, couples amoureux, enfants accompagnés de parents ou grands-parents. Et des gays…

Mari et mari sur la grande roue

Evidemment, les attractions classiques ne manquent pas : jeux de tir, carrousels, autos tamponneuses, baraques de friandise… Mais à Tilburg, la pratique de l'art forain est bien plus progressiste. Les rues sont parsemées de manèges qui donnent la nausée rien que par la vue : une tour de chute libre de 26 mètres, une grande roue de 55 mètres de hauteur, la plus grande de l'Europe, des gigantesque montagnes russes installées juste à côté de la gare, un film « 4D » et on peut même se promener dans les entrailles d’un monstre de la préhistoire. Mais elle est progressiste dans un autre sens aussi : une des journées festives, appelé le « lundi rose », est dédiée à l'émancipation des homosexuels. Ce jour-là, ce sont les gays, habillés en rose, qui dominent le champ forain. Ils se manifestent en vêtements roses, certains comme travestis, et font la fête ensemble sans discrétion. Le lundi rose est un grand succès depuis sa création en 1990. C'est même le jour le plus fréquenté parmi les dix jours que compte la fête foraine de Tilburg. L’an dernier, pour la première fois un mariage gay a été prononcé dans une grande roue.

« Be gay for a day »

Cette année, selon le slogan « Be gay for a day », tout le monde est invité à participer à cette fête des gays en s’habillant en rose. Car, le lundi rose, c’est une fête pour tout le monde, pas seulement pour les homosexuels. Voilà donc une occasion unique pour les intéressés de se mettre un jour dans la peau d’un homosexuel. Pour les gays, quant à eux, c’est l'occasion de célébrer leur préférence sexuelle avec les masses, au milieu de la société. Ici, leur acceptation au sein de la société semble avoir atteint une forme parfaite, en passant même à une sorte d’hommage, voire encouragement. Pas mal d’Européens, et même des Hollandais se poseront la question si l'on n'a pas franchi la limite de l'émancipation des homosexuels. Néanmoins, la fête foraine va prouver une fois de plus sa capacité de promouvoir la réunion d’individus issus de tous les milieux sociaux.