Historique : Benoît XVI passe à la télé le 22 avril #papealabourre

Article publié le 11 mars 2011
Article publié le 11 mars 2011
C'est historique. Avec cinquante ans de retard, le Pape passera pour la première fois de l'histoire de l'institution du Vatican à la télévision. Ce sera sur la Rai Uno, vendredi 22 avril 2011, le Vendredi Saint, à 17 heures. On peut se demander pourquoi il a attendu autant, mais ce qui nous brûle la langue c'est plutôt : que va faire Benoît XVI à la télévision ?

Sur Facebook, un journaliste plaisante : « S’il perce à la télé, il pourra presque présenter "Chi l’ha visto!" » (Un programme de la Rai qui recherche des personnes disparues, ndlr). Les directeurs de la télé nationale ne parviennent toujours pas à y croire : « C’est un signe de la modernité et de l'habilité du Pontife », commentent-ils, en rappelant que Joseph Ratzinger participe également depuis peu aux réseaux sociaux, de Facebook à Twitter, mais avec un style chrétien. Une nouvelle possibilité de « dialogue, d’échange, de solidarité et de créer des relations positives » s'offre à lui.

Réponse cathodique à la fuite des croyants

"Dieu est visible, nous devons apprendre à le voir..."C’est ainsi que, pour la première fois dans l’histoire de la papauté, un Pape va participer à une émission de télévision. Il aura tout de même fallu attendre cinquante ans après les premières émissions de télévision en couleur, mais c'est le signe que l'Eglise Catholique veut augmenter ses moyens de communication. Derrière cette régénération, l'intervention papale tente surtout de répondre à la crise de vocation qui touche la communauté des catholiques. En Italie, l'engagement sacerdotal est en crise : un prêtre sur six doit animer la messe dans plusieurs paroisses et, d’après certaines estimations, seulement 15% de la population va régulièrement à la messe. Les jeunes européens vont jusqu'à renoncer publiquement à la religion en s’inscrivant sur des sites créés à cet effet, à l'instar de Countmeout.ie en Irlande. En Allemagne, rien qu'en 2008, plus de 120.000 croyants ont abandonné la foi catholique. A cela s'ajoutent les polémiques sur les prêtres pédophiles, suivies de celles sur le préservatif. Ratzinger a essayer de corriger le tir, mais un peu tard.

« Avez-vous un problème avec votre foi ? »

Avant de faire la Une des journaux - et des tweets à présent ! - avec la traditionnelle via crucis, Benoit XVI répondra donc à trois questions sélectionnées parmi celles que les croyants auront envoyé sur le site web du programme « A sua immagine ». Le sujet ? Jésus-Christ, objet d’un des derniers livres de Ratzinger. Un peu comme Sarkozy dans son dernier spectacle télévisé, il ne devrait pas y avoir de débat ni de grosse surprise. N'oublions pas qu'il s’agit du Pape : on a appris à être patient...

Pour ceux qui préfèrent le cinéma à la télévision, voici un Pape différent, en crise comme sa communauté catholique. Il est tant effrayé par son élection inattendue sur le trône de Saint Pierre qu'il e vient à avoir recours à un psychologue. C’est Nanni Moretti, metteur en scène de Habemus Papam, qui se met dans la peau du psychologue, allant jusqu'à demander au pontife : « Dites-moi, avez-vous un problème avec votre foi ? » Une source d'inspiration pour les questions des participants à l'émission du 22 avril ?

Photo : (cc)Ammar Abd Rabbo/flickr ; vidéo : You Tube