Hetalia : l'histoire européenne, trop mignon, trop rigolo !

Article publié le 21 février 2009
Publié par la communauté
Article publié le 21 février 2009
Voila qui pourrait provoquer un regain d'intérêt pour l'histoire chez les collégiens et autres lycéen(nes)...Hetalia est une nouvelle série animée japonaise tirée ( comme dans la plupart des cas), d'un manga à succès. Son sujet : l'histoire, avec comme centre de gravité la seconde guerre mondiale. D'où le complément du titre : Hetalia, Axis power.

Ce "hetalia", on l'aura deviné, est un jeu de mot en japonais entre Italie ( prononcé à la japonaise), et le terme désignant quelque chose d'inutile, d'incapable...

Le décor est planté. Hetalia est évidemment une comédie dans le style exubérant des dessins animés animés japonais. Mais l'intérêt réside surtout dans le procédé : chaque personnage représente un pays particulier.

Avec Hetalia, les japonais ont re-injecté le concept d'allégorie nationale, issu d'un autre âge, avec ses Marianne, Britannia et autres Oncle sam, dans la culture populaire la plus actuelle.

Et il faut avouer que cette version japonaise de l'eurotrash réussi à amuser ou a étonner. En tout cas, elle a deja crée une polémique chez les asiatiques eux-meme

Le paradoxe de ce dessin animé animé est que son approche de l'histoire est de facto eurocentré (on y parle le plus souvent de l'histoire européenne et les personnages européens prédominent)....tandis que sa forme est plutôt nippo-centrée.

Ainsi, vu d'Europe, ces personnages androgynes ( nous sommes dans le registre du bishonen) peuvent sembler déplacés, surtout lorsque l'Allemagne y apparait à la fois en uniforme militaire et comme l'un des personnages les plus sympathiques et les plus responsables...

il s'agit bien d'une vision de l'europe nippo-centrée, et les stéréotypes peuvent paraitre en décalage, tant avec la realité qu'avec les stéréotypes que nous produisons nous même.

Les relations entre la France et l'Allemagne n'ont ainsi pas été réactualisées dans Hetalia...qui accuse deux générations de retard ( alors que les stéréotypes actuels outre-atlantiques intègrent parfaitement cette dimension). il n'est pas non plus question de l'UE à ma connaissance, alors qu'il existe un personnage " empire romain".

Ce serait pourtant un personnage des plus intéressants, un brin schizophrénique, tiraillé entre les autres...

En attendant, Hetalia, toute comédie de l'autre bout du monde qu'elle est, parvient à expliquer simplement des aspects de l'histoire européenne, comme la condition de l'Italie post-empire romain, divisée et proie facile pour le royaume de France, le Saint empire Romain germanique ou l'Autriche-hongrie, comme le montre l'épisode ci dessous:

Hetalia axis power 02 vostfr

Video

Envoyé par Dvdpote-mangas sur wat.tv

L'Italie est sans contexte le leitmotiv comique de la série, comme dans cet exemple plus contemporain ou la chute vaut bien un "whassssup" américain...

Hetalia axis power 01 vostfr

Video

Envoyé par Dvdpote-mangas sur wat.tv

Au passage on notera une fois encore les vertus pédagogiques de la méthode allégorique, la relation de l'empire romain aux pays actuels devenant une filiation généalogique : Italie, France, Allemagne ( empire chrétien en VO), Angleterre...sont des enfants de "pépé Rome". Et en grandissant, ils sont devenus des "voyous" occupés a se faire la guerre perpétuellement.

C'est là aussi un des aspect inattendus de la vision asiatico-centrique...car si les asiatiques ( en particulier les chinois et les japonais) ont traversé les mêmes alternance d'union et de désunion que les européens, ils en ont gardé quant a eux le souvenir des désordres et tiré la conclusion qui s'imposait: les royaumes seuls livrés à eux même tendent à provoquer la guerre et le désordre. La notion d'empereur ( ou de Shogun), s'impose au dessus des factions pour garantir la paix et l'harmonie.

Nos histoire ne sont finalement pas si différentes, mais le point de vue lui, l'est grandement. Et ce regard étranger est peut être finalement à la fois intéressant et profitable.

Et puis, reconnaissons le, l'Italie, aujourd'hui comme hier, n'est pas très loin de cela...quand a la France ses travers sont encore pire que ceux qui sont présentés, et elle s'en tire finalement plutôt bien...

Un petit dernier pour la route et pour la galerie, cette illustration des causes de la seconde guerre mondiale, et en particulier du slogan français "l'Allemagne paiera"...

Hetalia 03 vostfr

Video

Envoyé par Dvdpote-mangas sur wat.tv

Bref, des procédés hardis, à méditer pour nos réalisateurs de dessins animés et nos pédagogues...bien que l'éthique cul serré politiquement correcte des parents 00's et la timidité de nos chaines de télé dans le domaine laisse peu de chance de voir un jour une telle série made in Europe, si ce n'est pour copier la forme superficielle des "anime" en espérant suivre, de très loin, le mouvement de mode.

Pour autant, Hetalia nous rappelle, dans un tout autre esprit, la série "il était une fois l'homme", véritable airbus de l'animation et qui marqua le début du boom (et de l'age d'or) de l'animation europeenne télévisuelle dans la première moitié des années 80.

Mais ceci est une autre histoire...