Hergé court toujours

Article publié le 25 janvier 2007
Article publié le 25 janvier 2007

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le 22 mai prochain, le créateur du reporter le plus célèbre de la BD aurait eu cent ans. À l'occasion de cet anniversaire, des manifestations sont prévues aux quatre coins de l'Europe.

Né à Bruxelles en 1907, George Rémi est un élève médiocre qui passe son temps à dessiner dans les marges de ses cahiers. Après la guerre de 1914-18, il commence des études secondaires et publie ses premières esquisses dans le journal scout du collège.

Sa rencontre avec un écclésiastique, l'abbé Norbert Wallez, va être décisive : désormais, c'est sous le pseudonyme ‘Hergé’ -qui reprend ses initiales en ordre inversé- qu'il va illustrer le quotidien catholique Le Vingtième-Siècle .

En 1929, l'artiste devient rédacteur en chef de la rubrique jeunesse du Petit Vingtième. Dans le numéro 11, daté du 10 janvier, il présente pour la première fois le célèbre duo d'aventuriers Tintin et Milou, son inséparable fox-terrier. Premier épisode de Tintin au pays des Soviets , en noir et blanc, cette planche marque le début d'une longue histoire d'amour.

Le style d'Hergé, rapidement apprécié en Belgique et plus largement en Europe, a engendré une révolution dans le monde de la BD. Pionnier de ce que l’on a plus tard appelé l’Ecole bruxelloise de la « ligne claire », Hergé remplace les jeux d'ombre et de lumière au profit de contours systématiques, avec des traits noirs d'épaisseur régulière et privilégie une utilisation de la couleur en aplats.

Les voyages initiatiques de son personnage sont la preuve de l’imagination féconde de l’auteur de Tintin. Le choix de certains pays, comme le Congo, l'Amérique, la Chine ou l'Egypte a pourtant créé la polémique. Dans ses premiers ouvrages, Hergé se contente de relayer l'idéologie dominante de l’époque, largement empreinte d'anticommunisme et de colonialisme. Ainsi, pour l’épisode de ‘Tintin au Congo’, Hergé se contente de transcrire une vision de l'Afrique, présentée notamment par le Musée africain de Bruxelles.

C'est la rencontre avec un étudiant chinois à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles qui va transformer sa création artistique. Tchang Tchong, que l'on retrouvera plus tard dans ‘Le Lotus Bleu’ sous les traits de Tchang, va amener le jeune dessinateur à réaliser un véritable travail de recherche et de documentation afin d’aller au-delà des clichés de l'époque.

C’est au fur et à mesure de sa carrière qu’Hergé invente d'autres personnages à l’image de Quick et Flupke, deux garnements bruxellois, ou bien encore, Jo, Zette et Jocko, un trio composé d'un garçon, d'une fille et de leur singe, qui apparaît pour la première fois dans l'hebdomadaire Cours Vaillants.

Controverse en temps de guerre

Lorsque le quotidien Le Vingtième-Siècle cesse de paraître durant l'Occupation, Hergé publie la suite des aventures de Tintin dans le journal belge francophone Le Soir, alors sous le contrôle de l'occupant allemand. La Deuxième Guerre Mondiale a clairement influencé son oeuvre de manière significative : en raison des restrictions de papier imposées par le conflit, Hergé doit se contenter d'un cadre strict de 68 pages alors que ses précédents albums pouvaient atteindre les 130 pages.

Malgré de nombreuses interdictions de publication, c'est en 1946 que l'auteur trouve sa pleine mesure, en ajoutant un compagnon de route au jeune reporter : le capitaine Haddock, personnage irascible et attachant. L'hebdomadaire Tintin, publié avec le concours du résistant Raymonde Leblanc, connait rapidement un grand succès comme les parutions ultérieures des albums de Tintin par les éditions belges Casterman.

En 1950, les ‘Studios Hergé’ ouvrent leurs portes : une nouvelle ère s'annonce dans la conception des BD. Le travail des artistes, des scénaristes, des coloristes et des éditeurs est alors mis en commun même si Hergé continue de revendiquer l'unique paternité de ses personnages. En 1977, après une longue liaison, il épouse Fanny Vlamynck, une coloriste qui travaillait dans ses studios.

C’est cette dernière qui va revendiquer et cultiver l'héritage d'Hergé, après sa mort en 1983. Elle crée la ‘Fondation Hergé’, trois ans seulement après sa mort. « Plus de

deux millions d'exemplaires se vendent chaque année », estime Etienne Pollet,

responsable du département BD chez Casterman.

« En mai 2007, les albums d’Hergé seront traduits en 77 langues régionales ou nationales. Ce qui est fascinant, c'est que le nombre d'exemplaires vendus est plus élevé depuis la mort d'Hergé. » À ce jour, plus de deux cents millions d'albums ont été vendus dans le monde entier, sans qu'on puisse relever la moindre trace d'essoufflement chez les fans de l’auteur belge.

Un hommage partout dans le monde

Pour célébrer le centenaire de la naissance du père de Tintin, de nombreux événements sont prévus. Le plus important est prévu par la ‘Fondation Hergé’, qui organise une rétrospective au Centre Pompidou à Paris jusqu'au 19 février. Une initiative qui n'a pas manqué de surprendre les Belges qui déplorent que la célébration d'une de leurs figures nationales ait lieu dans la capitale française.

Cependant, le pays natal natal d’Hergé n'est pas en reste. Une fresque inspirée d'une planche d'album a été dévoilée le 10 janvier dans le hall de la gare de Bruxelles-Midi, lieu d'arrivée des visiteurs étrangers. Une ‘Place Hergé’ doit également être inaugurée à Tournai, au Sud du pays, là où la maison d'édition Casterman  publie les albums de l'auteur.

En juillet, un marché aux puces aux couleurs de Tintin se tiendra sur la Place du Jeu de Balle, lieu récurrent dans les histoires du héros. Enfin, des timbres à l'effigie du reporter et de son créateur verront le jour, tandis qu'un espace consacré à Hergé sera présenté au Centre belge de la bande dessinée.

Quels sont les autres évènements en Europe ?

France

Outre l'exposition au Centre Pompidou, le Festival international de la BD d'Angoulême, qui se déroulera du 25 au 28 février prochain, rendra hommage à Hergé.

Suède

A partir de juin prochain, le Musée maritime de Stockholm, une exposition intitulée ‘Les aventures maritimes de Tintin’.

Espagne

Le centenaire d'Hergé sera célébré lors du Salon de l'Automobile qui se tiendra à Barcelone au mois de mai.

Québec

Si vous voyagez au-delà de l'Europe, vous pourrez découvrir jusqu'en janvier 2008 l'exposition ‘Au Pérou avec Tintin’ consacrée aux Incas au Musée de la civilisation de Québec.

Plus d'informations sur les manifestations organisées pour le centenaire sur le site officiel.