Grossesse embarrassante

Article publié le 26 octobre 2006
Article publié le 26 octobre 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le mariage et l’enfantement, piliers de l’institution familiale, sont censés être vécus comme des moments de réjouissance. «To be  pregnant » en anglais ou « enceinte » en français désignent purement et simplement la gestation. Rien, à première vue, qui puisse entraver le plaisir de la maternité. Or le mot espagnol « embarazada » ne semble pas témoigner d’une conception aussi enthousiaste de la grossesse, si l’on se réfère à ses faux-amis britannique, « embarrassed », ou français, « embarrassé ». Ce pessimisme est confirmé par la double signification du mot « esposas » qui évoque, au choix, une épouse ou une paire de menottes. Du reste, le mot « mari » en français ne doit pas être confondu avec son homonyme « marri » signifiant ennuyé ou confus. « L’humanité entière comprend les joies du foyer » écrivait l’écrivain Chateaubriand. Y compris l’Europe du sud ?