Graham WATSON, premier président de l'UE élu au suffrage direct ?

Article publié le 29 janvier 2009
Publié par la communauté
Article publié le 29 janvier 2009
Enfin ! Ou presque...ce n'est pas passé loin. Le MOuvement DEMocrate européen (modem) avait annoncé un candidat à la présidence de la commission européenne ( sans nouvelles depuis)...
l'ALDE ( Alliance des Libéraux et des Démocrates Européens, parti centriste qui englobe le precedant) a pris une initiative concrète :

En toute logique c'est son président, Graham Watson, parlementaire européen depuis 1994, qui a décidé de se présenter comme candidat à la présidence...du "parlement européen". Un doute plane sur le fait de savoir s'il s'agit "juste" celle de la présidence du parlement. On voudrait croire que l'ambition va plus loin.

Le communiqué de presse est on ne peut plus clear clair sur les objectifs:

''Depuis trop longtemps déjà, les Présidents du Parlement sont choisis au gré d'arrangements d'arrière-salle enfumée. Ma campagne sera la première campagne publique pour la présidence du Parlement: rien qu'en cela j'espère créer un précédent Nous avons besoin d'un débat de fond sur le rôle et les priorités du prochain Président. C'est ainsi que doit vivre la démocratie européenne''

On ne saurait pas mieux dire sur cette tribune, qui défend depuis longtemps cette idée simple et révolutionnaire au sujet du choix du president de la commission européenne.

Simple car elle est facile à mettre en œuvre, sans traités ni blabla : il suffit aux partis européens de présenter leurs candidats officiels à la présidence de l'UE pour que ces élections permettent de facto au peuple de choisir son président.

Révolutionnaire, car cette simple mesure permet au parlement européen, principal (seul...) organe démocratique de l'UE de prendre le pouvoir, renversant l'habitude de la diplocratie à huis clos, et entrainant la formation d'un véritable gouvernement de l'UE responsable devant les électeurs.

watson2200.jpg Tout n'est peut être donc pas perdu ( même s'il ne s'agissait "que" de la présidence du parlement, le principe est le bon)... et il fallait que ce soit un britannique qui prenne l'initiative de démocratiser pleinement l'UE! ( précisons pour nos amis français, "libéral" est, en anglais, équivalent de " gauchiste", et pas forcément comme en français quelqu'un acquis à un dogme économique).

Il lui reste aussi à se faire connaitre des médias nationaux, ce qui n'est pas une mince affaire compte tenu de leur médiocrité habituelle et il faudra la que le Modem/ADLE joue le jeu de la campagne de manière clairement européenne.

Mais cette candidature n'est la que la première étincelle, et ne pourra jouer son rôle, comme le confirme Graham Wilson, que si les autres partis se réveillent aussi :

"Je formule le vœu qu'en s'adressant à l'opinion publique, ma campagne stimulera le débat entre les diverses candidatures et projets et conduise à un choix reposant sur le mérite et non le bon plaisir".

L'on se tourne alors vers les autres partis , le modem (qui avait fait une annonce dans ce sens), les Verts européens ( avec à leur tête le français Cohen-bendit favorable à l'idée), le Parti Populaire Européen, et surtout les socialistes européens (PES), dont le chef de file, le Danois Poul Rassmussen, ne s'est aux dernières nouvelles toujours pas prononcé...alors qu'un dernier congrès a lieu au mois de février...

Espérons que cela pèsera favorablement sur sa décision, car alors, tout deviendrait possible...

''Thanks to you Sir Watson. All true democrats through Europe are deeply proud and happy about your decision. Whatever it will happen, we will remember that you was the first one and we will follow carefully your campaign''

Sources

Sur le site de l'ALDE

le site de sa campagne : http://watsonforpresident.eu/

(Graham Wilson est diplômé en langues européennes et parle couramment le français, même si ces vidéos sont dans sa langue natale...)