G8 au Japon : le climat au centre des débats

Article publié le 4 juillet 2008
Article publié le 4 juillet 2008
Le rendez-vous des dirigeants des huits pays plus influent a lieu le 7 juillet sur l'île d'Hokkaido. Parmi les thêmes qui abordés : la développement durable, la faim dans le monde et le nucléaire civil. Le rendez-vous est important après l'annonce effectué récemment par Scarjola, le Ministre italien du développement économique.

L'île d'Hokkaido, située entre l'océan Pacifique et la mer du Japon, accueillera prochainement le sommet du G8. C'est peut-être à son cadre naturel, entre paysages sauvages, volcans et bleu de la mer, que l'île doit d'avoir été choisie comme théâtre du sommet du G8, 32ème du nom, et désormais rendez-vous incontournable de l'agenda international. Cette année, les discussions porteront sur l'avenir climatique et environnemental de la planète.

L'environnement à l'ordre du jour.

 Photo: HankSun 88/Flickr)

Au cours de ce G8, les thèmes abordés concerneront l'environnement (changement climatique, les ressources alimentaires, l'agriculture), la faim dans le monde et le nucléaire. Ichiro Mamoshida, le ministre japonais de l'environnement, a encouragé ses homologues, comme les ministres chinois, indien ou coréen-du-sud et les organisations internationales, à échanger sur la lutte contre le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité. Pour Richard Gutierrez de l'association Basilea Action Network,(une des quatre ONG qui participèrent au débat), les membres du G8 ont encore des efforts à fournir pour participer à la protection de l'environnement. Même si le Japon à inventé un nouveau concept intéressant : les trois R ( réduire, réutiliser et recycler), d'autres pays du G8 ont augmenté le transfert de leurs déchets dangereux et toxiques vers des pays en voie de développement. Autre point noir de la lutte contre le réchauffement climatique : le comportement des pays émergents. Le Brésil, la Chine ou l'Inde ne sont pas soumis à des objectifs de réduction d'émission de gaz à effet de serre.

Famines

 La crise alimentaire sera également au centre des débats. L'Union Européenne réfléchie au potentiel du monitorage satellitaire pour l'optimisation du fonctionnement des systèmes d'irrigations. De son côté, l'Italie à annoncé le doublement du montant qu'elle destine à l'aide humanitaire, qui passe ainsi de 60 millions à 130 millions d'euros. La sécurité sera le sujet de débat le plus sensible, cristallisant les tensions entre les États-Unis, leurs alliés et la Russie : l'indépendance du Kosovo, le bouclier antimissile états-unien en Europe orientale et l'élargissement de l'OTAN. Il sera également question de l'élargissement du G8 à de nouveaux pays, même si les États-Unis et le Japon s'opposent toujours à l'entrée de la Chine. Le nucléaire civil sera également un des thèmes abordés. L'Italie à récemment ouvert le débat en annonçant, lors du G8 des ministres de l'économie, son changement de politique en matière de nucléaire civil et sa volonté d'en relancer la production dans la péninsule. C'est maintenant au tour des huit chefs d'État ou de gouvernement d'entrer en piste.