[fre] Pourquoi les anglophones ne comprennent pas l'anglais international 

Article publié le 13 septembre 2015
Article publié le 13 septembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Bon… bon. Comme j'apprends moi-même des langues étrangères, je peux comprendre. L'apprentissage d'une deuxième, troisième, quatrième langue peut s'avérer compliqué. Et c'est encore pire lorsque l'on croit que l'on est enfin capable de converser dans une langue et que nos espoirs et nos rêves se trouvent anéantis parce qu'un locuteur natif ne nous comprend pas. Tenez le coup.

Article de: Jessica Davidson

Peace Corps Volunteer, Mladiinfo International team

Avec son alphabet non-phonétique, l'anglais est une langue particulièrement difficile. 

« Dzees ees Engleesh, ow come you don’t undergrstand me? » (C'est de l'anglais, pourquoi ne me comprenez-vous donc pas) – les paroles désespérés d'un Français frustré à un Américain.

Bon… bon. Comme j'apprends moi-même des langues étrangères, je peux comprendre. L'apprentissage d'une deuxième, troisième, quatrième langue peut s'avérer compliqué. Et c'est encore pire lorsque l'on croit que l'on est enfin capable de converser dans une langue et que nos espoirs et nos rêves se trouvent anéantis parce qu'un locuteur natif ne nous comprend pas. Tenez le coup.

Avec son alphabet non phonétique, l'anglais est une langue particulièrement difficile. D'ailleurs, comme si notre orthographe bizarre et notre prononciation étrange n'étaient pas assez compliquée (« ghoti » pour dire « got it »), la moitié du temps, les locuteurs anglophones ne s'accordent pas sur la manière de prononcer les mots. En fait, on se moque TOUT le temps de la manière dont les autres locuteurs anglophones prononcent les mots. 

« Hey Jess! I hear you’re from Boston. Do you evah pahk the cah in hah-vahd yahd? »

« Haha » (cough) …If I had a nickel… » 

Traduction :

« Hé Jess ! J'ai entendu dire que tu venais de Boston. Ca t'arrive de garer ta voiture à Hawaï ? »

« Ah Ah » (se râcle la gorge).. Si j'avais une pièce... »

Les gens débatent constamment sur la prononciation anglaise du mot « tomate » – dit-on a “toe-mah-toe » ou a « toe-may-toe » ?Il y aussi des gens comme ma meilleure amie qui appellent ce pain en forme d'anneau qui se savoure si bien grillé et avec du fromage à tartiner un « bah-gull ». Bah-gull ! Ca se prononce bay-gl, ma chérie.

thomato Why Native English Speakers Just Don’t Understand Foreign English Comme on se chamaille entre nous, je ne peux qu'imaginer ce que cela doit être pour les étrangers. Voyez à quel point c'est difficile pour ce mec pour vous faire une idée (lien soumis par la PCV macédonienne Audrey).

Les dialectes et les accents sont une composante de toute langue

Lorsque je suis rentrée de l'université, ma sœur m'a fait répété quasiment toutes mes phrases afin 

A) D'essayer de comprendre ce que je disais, ou

B) De se moquer de mon nouvel accent new-yorkais. 

Elle (une fille d'une petite ville américaine qui avait l'air de n'avoir jamais entendu un autre accent que celui de sa ville natale auparavant) me disait « Tu t'entends parler? Je. N'ai. Aucune. Idée. De. Ce. Que. Tu. Dis. » Ce qui était étrange, c'est que je ne m'étais même pas rendu compte que mon accent avait changé. Toutefois, avec le recul, c'est tout à fait possible. J'étais sans cesse entourée d'accents différents. On avait même pris l'habitude de demander à une fille de dire le mot « on » à chaque fois qu'on la voyait... 

Les dialectes et les accents font partis de la culture de toute langue, et comme l'anglais s'étend à travers de nombreux pays, les accents et les dialectes en sont nécessairement plus variés. Les différents accents anglophones de cette fille sont assez bien faits. Arrivez-vous à tous les comprendre ? 

Quoi qu'il en soit (« anyhow » ou «anywho» selon que vous êtes du nord ou du sud), en plus de la prononciation, il existe également des mots et des règles qui devraient signifier la même choses mais qui ne le font pas. En Macédoine, par exemple, j'étais en train commander un burrito et on m'a demandé si je désirais de la sauce « chi-li ». J'ai compris quelque chose du genre « would you like some chilly (chilly = froid) sauce on it? »

Ashley and I Why Native English Speakers Just Don’t Understand Foreign EnglishHeu, non… Pourquoi voudrais-je donc mettre de la sauce froide sur un burrito ? Est-ce qu'il voulait dire de la crème aigre ? non, il y en a déjà... <après une minute à regarder le vendeur sans comprendre> Peut-être qu'ils servent du « chili » ici et que je peux EN avoir sur mon burrito. Hum... Je n'en vois pas... mais ce serait une combinaison intéressante... Ils ne servaient pas de chili. Mais je sais maintenant que « chili » est un adjectif dérivé de « chili pepper » (piment) qui souvent utilisé par les Macédoniens de manière incorrecte pour dire épicé (spicy).

Vous voyez donc comment les mots « chili » (poivron), « chilly » (très froid) et « chili » (con carne) – prononcés de la même manière peuvent créer un malentendu ? Ce n'est pas de votre faute, c'est celle de la langue. Et si vous pensez que c'était embarassa, regardez cette vidéo ICI  (Soumise par le PCV macédonien Stephen).

Lire l'intégralité de l'article:

http://www.mladiinfo.eu/2015/04/08/why-native-english-speakers-just-dont-understand-foreign-english/