[fre] Pour une démocratie locale en Europe

Article publié le 24 mai 2016
Article publié le 24 mai 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Pour Lucie Dupin, Traduction de Olalla Pastor Del Valle. Voici l'un des thèmes à l'ordre du jour abordé lors de la dernière session. Le Conseil de l'Europe préconise une citoyenneté active en Europe, suivant ainsi les recommandations de son Assemblée parlementaire.

Réunie pour une session cette semaine, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe souligne les avancées majeures en matière de promotion et de défense des droits des citoyens européens.  La reconnaissance du droit de recours individuel face au Tribunal Européen des Droits de l'Homme et la déclaration de la Convention de Varsovie en 2005, garantissent ainsi l'application de la démocratie à des niveaux locaux et régionnaux. Selon le Conseil de l'Europe, le développement d'une citoyenneté active en Europe implique également  la négociation des grandes villes, en d'autres termes, que ces grandes villes européennes travaillent conjoitement pour résoudre des problèmes communs.  Chaque année, le Conseil  attribue le "prix de l'Europe" afin de favoriser et de développer l'interconnexion entre les municipalités des Etats membres du Conseil de l'Europe. Créée en 1955, cette distinction vient d'être attribuée aux villes de Corciano en Italie et de Sighsioara en Roumanie, pour leurs actions bénéfiques au jumelage et à la création de réseaux transeuropéens.

Renforcer les liens entre le Conseil de l'Europe et l'Union européenne. 

Afin d'améliorer la démocratie locale, l'Assemblée parlementaire encourage, à la fois, la présidence actuelle et les futures présidences à poursuivre l'initiative prise par les ukrainiens lorsqu'il dirigeaient le Conseil et poursuivre leur "programme commun" : faciliter les échanges d'expériences entre les villes et les gouvernements européens, renforcer la participation des citoyens, établir des Conseils de jeunes. Voilà toutes les idées proposées par l'Assemblée pour pouvoir mettre en place cette citoyenneté active en Europe. En faisant référence à l'article 11 du traité de Lisbonne et à la promotion d'une citoyenneté européenne, l'Assemblée parlementaire fait appel à une coopération entre le Conseil de l'Europe et l'Union Européenne.

Finalement, ce fut l'occasion pour l'Assemblée parlementaire de rappeler que l'année 2013, comme l'indique la Commission européenne, sous le regard des citoyens, devra prendre en compte la citoyenneté active. Une citoyenneté active pour laquelle les membres de l'Union possédent un autre outil : l'initiative citoyenne.

En francés