[fre] Nourriture: Qu'y a t-il dans notre assiette?

Article publié le 17 octobre 2016
Article publié le 17 octobre 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La nourriture, élément essentiel de notre quotidien, est actuellement un sujet très important à l'ordre du jour des dirigeants européens. Nous dépendons de cet élement même et le prenons presque pour acquis, toutefois il a été communément considéré et convenu que nous devons protéger et sécuriser nos besoins vitaux.

A l'ère des Objectifs de Développement Durable (ODD), la sécurité alimentaire est une priorité et l'Union Européenne en tant qu'acteur mondial joue un rôle clé en menant une base de recherches qui s'appuie sur un ensemble de priorités concernant la sécurité alimentaire. Carlos Moedas, commissaire européen pour la Recherche, la Science et l'innovation, a mis en place un programme ambitieux concernant la politique alimentaire et les problèmes environnementaux. Cette initiative vise à contribuer à la place de l'UE et des orientations mondiales face aux mesures de prévention contre le gaspillage alimentaire. 

“Lors de la Journée Mondiale de l'Alimentation (Dimanche 16 octobre), la commission européenne lancera un programme de recherche et d'innovation pour la sécurité de l'alimentation et de la nutrition. Cela mènera à une Zone de Recherche Alimentaire d'ici 2020, créée à la fois par l'UE et ses partenaires mondiaux,” a annoncé Moedas en Janvier  2016.

Le commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire,Vytenis Andriukaitis a pris la parole en Juin 2016 lors du débat de la commission de la région concernant le gaspillage alimentaire, où il a défendu le besoin urgent de protéger et d'empêcher le gaspillage alimentaire tout en contribuant au développement durable. 

“C'est trop coûteux, immoral et non durable. Pour prévenir le gaspillage alimentaire de façon efficace, il est nécessaire de repenser complétement la façon dont nous produisons, mettons sur le marché et consommons la nourriture à chaque étape de la chaîne alimentaire” a affirmé Andriukaitis.“La commission développera également, en coopération avec les états membres et les parties prenantes, des directives afin de faciliter la donation alimentaire au sein de l'UE”a t-il ajouté. 

Des pénuries alimentaires…

Suite au désastre dû à la Seconde Guerre Mondiale, certains pays européens ont été confrontés à de sévères pénuries alimenaires obligeant les populations à contrôler leur nourriture, et ce, en pratiquant le système de rationnement. Une Politique Agricole Commune (PAC)a été envisagée durant les années 50 et finalement en 1962, des stratégies concrètes ont été adoptées par les six états membres fondateurs de l'UE. L'unité du marché, la préférence de la communauté (choisir le local) et la solidarité financière ont été les trois grands principes sous-tendant la PAC.

Toutefois, la politique commune n'a jamais été entièrement acceptée par la communauté et a fait l'objet de nombreuses réformes jusqu'à aujourd'hui. En 1968, le commissaire européen chargé de l'agriculture,Sicco Mansholt, a appelé le conseil des ministres à mettre en place une réforme réclamant que le nombre de terres pour la cultivation devrait être réduit et proférant que les conditions de vie des fermiers ne s'étaient pas améliorées depuis la mise en place de la PAC - en dépit d'une forte augmentation de la production. 

…Au gaspillage alimentaire

Aujourd'hui, plus de 500 millions de personnes vivent dans l'Union Européenne. A la fin du siècle, on estime que la population mondiale dépassera les 10 milliards. Une telle croissance va restreindre de façon drastique l'approvisionnement mondial en nourriture. Avec une population qui croît si vite, la demande en nourriture explose mais la surproduction aussi et ces derniers temps, de grandes quantités de nourriture gâchée.

On estime qu'environ 30% de la production mondiale de nourriture est perdue ou gaspillée. Selon la Commission Européenne, il est stupéfiant de voir que 88 tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année dans l'Union Européenne, atteignant des pertes de 143 milliards d'euros. Cependant, l'impact environnemental causé par la gaspillage alimentaire est un autre sujet de préoccupation.

L'impact environnemental

Un rapport publié en 2013 par l'Organisation des Nations Unies chargée de l'Alimentation et de l'Agriculture(OAA) a révélé les effets néfastes du gaspillage sur le climat, l'eau, la terre et la biodiversité. 

"Nous tous- fermiers et pêcheurs; les supermarchés; les gouvernements locaux et nationaux; consommateurs individuel - devons procéder à des changements à chaque maillon de la chaîne humaine alimentaire afin d'empêcher le gaspillage alimentaire d'être au début de la chaîne, et de le réutiliser ou le recycler lorsque cela nous est impossible de le faire" a déclaré le directeur général de l'Organisation, José Graziano da Silva.

Solutions

Selon l'OAA, l'association d'un comportement consumériste à un manque de comunication au sein de la chaîne d'approvisionnement mène à de grandes quantités de nourriture gaspillée dans les sociétés affluentes. Le sujet de l'alimentation est particulièrement complexe et c'est pourquoi il est vital de faire la bascule vers une conscience collective tout en ayant une approche globale.

D'un point de vue de santé publique, l'importance d'une bonne alimentation est essentielle tout comme l'est l'étiquettage des produits afin de responsabiliser le consommateur à faire des choix informés et durables. Il est communément admis que la consommation alimentaire ainsi que les choix diététiques peuvent jouer un rôle important quant à la réalisation des défis environnementaux actuels.

De plus, des mesures écologiques appliquées à toute la chaîne d'approvisionnement sont indispensables. Restructurer l'économie pour consommer moins de ressources naturelles et rendre le système agro-alimentaire plus résistant aux potentielles pénuries d'approvisionnement.

Dernier point et non des moindres, pour pouvoir réduire le gaspillage alimentaire de façon drastique et ses sous-produits, il est capital d'harmoniser la chaîne d'approvisonnement alimentaire à l'échelle mondiale et prendre en considération l'impact sur l'environnement et sur le changement climatique. Il est temps d'utiliser des ressources avec nos moyens tels que les innovations techniques afin d'améliorer la circularité des produits recyclés et la gestion du gaspillage.