[fre] Les manifestants d’Aahrus s’élèvent contre le racisme

Article publié le 21 mars 2017
Article publié le 21 mars 2017

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

By Hon Sophia Balod and Farah Fazanna Zulzaha The vibe was concert-like that afternoon: hundreds of hands flew in the air, waving placards as the music blasted through the speakers. It was a special concert held in Klostertovet, Aarhus where hundreds of protesters gathered on International Day of Action Against Racism, March 18. 

Cette manifestation coïncide avec d’autres partout dans le monde, à la suite de la conférence contre le racisme qui s’est tenue à Athènes en Octobre.

Les manifestants se rassemblent sur la place en cette journée internationale d’action contre le racisme| Giang Pham

“Nous espérons montrer que la société civile a des opinions différentes sur la rhétorique anti-Islam et montrer notre soutien aux gens qui sont ciblés par le racisme et par les attaques physiques que nous ne cautionnons pas” nous dit Lars Henrik Carlskov le co-organisateur du Aarhus For Mangfoldighed  (Aarhus pour la diversité).

Une des questions centrales traitée durant la manifestation est l’installation des réfugiés au Danemark. Un sondage récent a montré que 37%des votants était opposés au fait d’offrir des permis de résidence à un plus grand nombre de personnes réfugiées, une légère augmentation de 17% depuis Septembre. Une autre enquête a aussi affirmée que 70% des votants pensaient que la crise des réfugiées devrait être un des sujets principal de l’agenda politique, selon le quotidien Berlingske.

“ Un sondage d’opinion récent disait que les deux-tiers de la population veut moins d’immigrants musulmans. On note une polarisation, une grande partie de la population qui veut accueillir les réfugiés, et aussi une grande partie de la population qui en veut moins », nous dit Carlskov.

Rally pour la paix | Giang Pham

Les statistiques des crimes de haine montrent également la croissance du sentiment négatif envers les personnes d’une autre race. Selon le Bureaux des institutions Démocratiques et des Droits de l’Homme, en 2015, sur les 198 crimes motivés par la haine recensés, le racisme et la xénophobie (102) sont les motivations les plus fréquentes, suivi par les préjugés à l’encontre des musulmans (41), les préjugés à l’encontre des LGBT (31), l’antisémitisme (13) et les préjugés contre les Chrétiens et autres religions (5). Les crimes de haine sont des actes motivés par des préjugés ou des partis pris contre un groupe particuliers de personnes.

Dawood Mohseni, 25 ans, nous raconte qu’il est chanceux de n’avoir jamais fait l’expérience d’un crime de haine au Danemark. Cependant, il admet qu’il est difficile d’être un immigrant de nos jours. Il y a six ans, il a déménagé au Danemark pour fuir la guerre dans sa ville d’origine Ghazni, Khandar, en Afghanistan. Il étudie maintenant pour devenir dentiste et travaille comme cuisinier dans un restaurant.

“C’est une experience difficile. Je suis venu d’Afghanistan et j’ai déménagé au Danemark à cause de la guerre, cela m’a pris sept mois pour m’adapter. Maintenant, j’ai une bonne vie au Danemark. Nous devons nous aider, et prendre soin les uns des autres » nous dit Mohseni.

Les manifestants ont aussi eu droit à un concert du rappeur Danois Ham den Lange qui soutient cette cause par sa musique. Il écrit des chansons à propos des refugiés, dont certaines font parties d’un disque qu’il a enregistré durant une mission de bénévolat dans un camp de réfugiés. « J’espère que les gens ressentent quelque chose au travers de ma musique, et utilise ces émotions pour faire le bien et réfléchir à ces choses », nous dit-il.

Le rappeur Danois Ham den Lange menant les chants de la manifestation | Giang Pham

Ann Sofea, étudiante à l’université d’Aarhus de 28ans, nous disait qu’elle espérait que cet évènement mènerait à un éveil des consciences contre le racisme au Danemark.

“C’est fantastique que de si nombreuses personnes soient venues montrer leur soutien. Au Danemark, de nombreuses personnes ont peur des étrangers et le niveau de confiance n’est plus aussi élevé qu’avant. 

J’espère que cet évènement qui a aussi eu lieu à Copenhague et à Odense, va déclencher une prise de conscience contre le racisme et le réseau global de lutte contre le racisme c’est très important » nous dit-elle.

Ham den Lange fait le show devant la foule| Giang Pham

Amina Yusuf, étudiante de 19ans d’origine Somalienne dit ne jamais avoir fait l’expérience du racisme ou de la discrimination au Danemark, mais elle avoue noter les regards sur elle à cause de son voile. «  Peut-être est-ce seulement parce que je suis habillée différemment » dit-elle.

Une femme musulmane prend la parole devant les manifestants | Giang Pham

De nombreux porte-paroles se sont exprimés au cours de l’évènement – Jacob Lang, le coordinateur du groupe d’Amnesty Internationale,  Sara Karim-Maden le manager du Projet pour les jeunes réfugiés au Danemark et Safaa Mohamed Ali le représentant de Blue Stars - pour affirmer la nécessité de s’affirmer contre le racisme et la discrimination.